En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les bitcoins, une monnaie virtuelle aux risques réels

Les bitcoins, une monnaie virtuelle aux risques réels
 

Considéré comme une alternative à la monnaie légale, le bitcoin est une monnaie totalement virtuelle qui échappe à toutes les régulations. Elle n'offre de surcroît aucune garantie.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • kicklee
    kicklee     

    Bonjour,

    Il existe une loterie pour gagner gratuitement des bitcoins (business plan basé sur la publicité), testé et approuvé:

    http://freebitco.in/?r=555335

  • FFT
    FFT     

    Mr Leroy, Bitcoin est à l'évidence un vecteur rémunérateur pour votre activité, je conçois donc que vous orientiez votre présentation sous l'angle de la peur, mais à l'évidence votre discours est partial et partiel.

    Bitcoin n'a jamais été considérée comme une monnaie "alternative" à la monnaie légale, au sens ou elle vise à la remplacer, mais conçue comme une monnaie COMPLEMENTAIRE, puisqu'afin d'entrer dans le circuit des devises on doit en assurer sa convertibilité.

    Ce n'est pas non plus une monnaie "virtuelle" mais "numérique". Des caramels mous peuvent devenir une monnaie à partir du moment ou tout le monde les accepte, c'est une question de confiance...

    Que son système de monétisation (le minage) aiguise les appétits de gens malhonnêtes est un fait mais en aucun cas il ne retire au bitcoin son ingénieux système de paiement distribué qui évite de faire entrer en jeu les banques centrales et leurs politiques de planche à billet.

    Vous avez raison : aucune garantie, comme si vous perdiez de l'or ou de l'argent liquide, Bitcoin ce n'est pas un chèque ni une carte bancaire, et alors ? les utilisateurs le savent et doivent agir en conséquence (cold storage et mots de passe longs)

    Vous nous feriez croire que la monnaie fiducière véhicule toutes les vertus (les cas de "mallettes" échangées au plus au niveau de l'état sont légion) et que le système bancaire actuel nous protège : scandale du Libor, de l'Euribor, du Golfixing, des sub-primes... Je continue ?

    Bref, faites votre métier en protégeant les entreprises et en les conseillant mais ne venez pas nous imposer doctement votre vision paranoïaque du système Bitcoin, dont manifestement vous n'exposez que les défauts.

    A vous lire on serait tenté de limiter son utilisation au prétexte que c'est un vrai problème de sécurité... Comme internet à ses débuts ?

  • RetD4Ever
    RetD4Ever     

    Parmi les 3 risques décrits, seul 1 (détournement du SI pour générer des bitcoins) est spécifique à cette monnaie virtuelle. Les 2 autres sont liés à l'e-commerce et/ou à l'anonymat des transactions. De ce point de vue, Bitcoin (qui permet de retracer l'ensemble des transactions auquel a participé chaque bitcoin) est d'ailleurs plutôt moins anonyme qu'un bon vieux $, £ ou ? papier...
    Par ailleurs, Bitcoin n'offre pas de garanties, certes, mais les titres de valeurs mobilières non plus, ni les matières premières, ni quoi que ce soit d'autre qu'une monnaie nationale d'un pays sûr, et encore, la convertibilité du $ en or n'existe plus depuis 1971...
    Bitcoin est un protocole bien conçu pour offrir une monnaie échappant à un pouvoir central... qui profite il est vrai davantage à ses concepteurs qu'aux entrants (mineurs) tardifs (la difficulté de minage augmente et la rémunération baisse au cours du temps). C'est surtout en cela que Bitcoin est contestatble à mon sens...

Votre réponse
Postez un commentaire