En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les Blackberry dans le collimateur de certains gouvernements

Mis à jour le
Les Blackberry dans le collimateur de certains gouvernements
 

Trop sécurisés, les smartphones du constructeur canadien dérangent les services de renseignements de certains Etats, comme l'Arabie saoudite ou l'Inde. Les Allemands, au contraire, ne les considèrent pas assez sécurisés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    Si c'était si sécurisé que ça en prime, pourquoi on aurait retiré celui d'Obama ? Comme les téléphones portables longtemps codés sur X octets, mais avec les 10 premiers d'office à 0, divisant le temps de craquage par 2^10 = 1024

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    Le gouvernement de Sa Majesté n'a (en théorie) pas le droit d'espionner ses propres sujets, c'est Echelon hébergé chez eux qui s'en charge à leur place :)

  • legion.nux
    legion.nux     

    Évidemment que les Brits n'ont rien contre... le serveur européen est chez eux sous bon oeil echelonesque...

Votre réponse
Postez un commentaire