En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les DRH, mauvais élèves de la loi ' informatique et libertés '

Les DRH, mauvais élèves de la loi ' informatique et libertés '
 

La Cnil a décidé d'effectuer des contrôles sur les fichiers RH d'une cinquantaine de grosses sociétés : le résultat est alarmant.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • 6BerYeti
    6BerYeti     

    Il me semble qu'il y a un peu plus d'un an, une majorité de nos concitoyens ont voté pour une idéologie libérale.
    Dans cette logique, les règles imposées par la CNIL sont des entraves à la libre entreprise.
    On pourrait aussi arguer que quiconque n'a rien a se reprocher ne doit pas craindre de laisser circuler des données personnelles, hormis évidemment des données de type code d'accès / code secret.

    Si nous sommes bien dans un contexte d'économie libérale, il ne faut donc pas s'étonner que des règles, vues comme des entraves ou des contraintes pénalisante quant à la productivité des services RH, soient ignorées.

    Si on n'est pas d'accord avec ça, alors il faut agir politiquement. Pour le citoyen, ça commence par le choix de son bulletin de vote.

Votre réponse
Postez un commentaire