En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les entreprises encore prisonnières de Cobol

Les entreprises encore prisonnières de Cobol
 

Une étude constate que les développements métier vont continuer à reposer sur Cobol, malgré la menace d'une pénurie de compétences et une portabilité discutable.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • mathiasr
    mathiasr     

    @Gobol
    IBM n'est peut-être pas un sponsor de 01net, tout simplement...

    Lors de ma formation en IUP (MIAGE) j'ai suivi des cours de Cobol, pas besoin d'avoir une machine z/OS sous la main.

  • Gobol
    Gobol     

    Je ne comprend pas le tire de l'article. Pourquoi vous utilisez le terme "prisonnier" ? En informatique de gestion, COBOL n'a pas besoin d'être remplacer par un langage dépassé au bout de 6 mois ...

  • Jp224
    Jp224     

    Pas besoin d'un Mainframe pour faire du COBOL, il existe des compilateurs sous Windows.

  • mimile91
    mimile91     

    RPG, RPGIII, RPGIV, on faisait de la dentelle avec.

  • mimile91
    mimile91     

    A l'époque, fin 70, début 80, on programmait en assembleur, et un peu en basic, sur Univac 9400 puis IBM 38.
    Puis nous est arrivé un jeune organisateur tout frais moulu, qui nous fait utiliser le Cobol; il nous a dit qu'il voulait etre capable de pouvoir lire un programme, nos programmes, car cela ressemblait a de l'anglais. On ne lui a pas dit, mais bon courage.

  • Eastchild06
    Eastchild06     

    Il n'y a pas que le Cobol qui résiste en entreprise alors que la formation des nouveaux développeurs se fait exclusivement sur du x86, il a aussi le RPG/cpl. Le problème principal des mainframes est leur coût ! Combien d'école peuvent investir dans une machine pareil pour former des étudiants ? De plus combien d'étudiants/développeurs peuvent acheter leur propre mainframe pour faire du code à la maison ? (je sais, on va me dire que pour faire du code un papier et un crayon suffisent mais pour le tester après, il faut quand même une machine)

Votre réponse
Postez un commentaire