En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les informaticiens développent leur fibre sociale

Les informaticiens développent leur fibre sociale
 

Engagement citoyen, bénévolat, mécénat d'entreprise? Les informaticiens s'ouvrent davantage à la société civile en mettant leurs compétences aux services des ONG et des associations caritatives.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Wecena
    Wecena     

    Grrrrr(...), si le Munci existe c'est bien parce que certains informaticiens savent être solidaires, se serrer les coudes, se remonter les manches, non ?
    Et si il y a des informaticiens en intercontrat qui sont prêts à se mettre au service d'associations d'intérêt général (avec le soutien de leur boîte), c'est la preuve aussi que *tous* les informaticiens ne sont pas ultra-individualistes. "I want to believe" comme qui dirait l'autre.

  • Grrrrrrrrrr
    Grrrrrrrrrr     

    C'est un peu de la poudre aux yeux cet article...

    Avant de "s’ouvrir davantage à la société civile", les informaticiens feraient mieux d'apprendre à se la jouer moins solo entre eux et rejoindre des associations professionnelles comme le Munci (http://munci.org) ou des syndicats de salariés pour défendre ensemble leurs intérêts, car ce ne sont pas les problèmes qui manquent dans notre secteur merdique des SSII !!!

  • Damien (InformEthic)
    Damien (InformEthic)     

    Merci pour cet article.
    L'éthique peut certes s'imposer partout, mais il faut aussi des volontés pour l'installer, volontés souvent guidées par quelques personnes ici et là. On ne peut pas tout avoir tout de suite, mais on peut agir dans le temps.

  • Gillou44
    Gillou44     

    Je suis d'accord dans le cas de WECENA. Mais, il y a un intérêt fiscal si l'entreprise assure le pilotage elle-même(elle a les compétences pour le faire normalement !). puisque ces charges de pilotage sont là encore déductibles et s'ajoutent donc au reste des prestations données...

  • Jean (Wecena)
    Jean (Wecena)     

    Bien sûr je suis intéressé dans cette histoire...
    Mais je pense sincèrement que toutes les SSII devraient se mettre à faire du mécénat, que ce soit sur intercontrat ou non, avec ou sans Wecena. Elles suivraient ainsi l'exemple des Logica, Groupe Open, Accenture, Steria, IBM et autres pionniers du mécénat informatique et ce serait tant mieux pour les associations, non ?

  • Jean (Wecena)
    Jean (Wecena)     

    Non, il n'y a pas d'intérêt fiscal pour la SSII qui fait du wecena : elle reverse 100% de son économie d'impôts au bénéfice de l'association soutenue de manière à lui donner un budget pour pouvoir piloter correctement le projet (maîtrise d'ouvrage...).

  • Gillou44
    Gillou44     

    regardez ma réaction au post "que faire ?"
    par schiaparelli

    Bien sûr on pourrait aussi ne rien faire mais...

  • Gillou44
    Gillou44     

    Franchement, cette réaction est désolante. Allez demander aux associations ce qu'elles en pensent. L'utilité est immédiate, demandez aux prochains malades sur une manifestation croix-rouge si la rapidité apportée par la nouvelle application n'est que de l'opportunisme d'une SSII, demandez aux personnes handicapées, suivies par l'application fournie, si ces interventions sont sans intérêt...
    Bien sûr il y a un intérêt financier pour la SSII (déduction fiscale partielle) mais, quand vous faites un don financier à une association, c'est la même chose...et la vraie gagnante, c'est bien l'association.

  • Gillou44
    Gillou44     

    Il n'y a pas que par un partenariat avec WECENA que les SSII s'engagent auprès des associations. Ainsi, ce sont ainsi 400 jours de prestations offerts par LOGICA WST à des associations sous forme de mécénat, ceci depuis Mai 2009. Les bénéficiaires ? La croix-Rouge française pour un projet "de pointe" sur la cartographie des interventions, une maison d'accueil de l'ADAPEI pour les fiches de suivi des résidents, un site web pour une associations culturelle et sportive, etc, etc...
    Je crois que tous les ingénieurs en intercontrats qui ont travaillé sur ces projets sont ravis effectivement d'avoir trouvé un vrai intérêt, il sont maintenu, voire gagné en compétences, découvert de nouveaux mondes...
    Gillou

  • schiaparelli
    schiaparelli     

    opportunisme. qu'ils abandonnent leurs gourmettes, leur chaussettes blanches dans des mocassins à glands. l'éthique d'abord et le style tout de suite après

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire