En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les informaticiens seront-ils moins nombreux demain ?

Le mouvement actuel de concentration se prolongera cette année, et la reprise n'interviendra pas avant six mois. Au final, trois possibilités d'évolution se dégagent.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Inet
    Inet     

    On se croirait revenu aux années noires d'il y a tout juste 10 ans. A l'époque on déconseillait aux jeunes de se lancer dans le métier. Et puis il y a eu la pénurie (comme avant 1992) et l'envolée des salaires et du turn-over. Aujourd'hui les investissements ont été retardé. Les externalisations concentrent les besoins mais ne les suppriment pas. Les concentrations suppriment des postes. Mais demain ? L'essor de la technologie n'est pas stoppé. Les systèmes enfouis seront encore plus nombreux qu'aujourd'hui. C'est déjà connu 2 cycles de pénurie suivie de récession. Et les besoins de demains devront être sastisfaits. Le métiers sort des entreprises utilisatrices pour ce concentrer dans des activités centrées sur les TIC (constructeur, éditeur, télécom, ISP, SSII, conseil...). Le métier évolue mais ne disaparaîtra pas. C'es t simplement la traversée du désert et elle est amère pour ceux qui sont touchés de plein fouet.

  • relevonslatete
    relevonslatete     

    http://forums.munci.org/viewtopic.php?t=995

Votre réponse
Postez un commentaire