En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les jeunes diplômés ne connaissent pas la crise

Le déséquilibre entre l'offre et la demande est tel que les jeunes diplômés restent en position de force. Afin de gagner en attractivité, les sociétés de services font désormais mieux rimer évolution de carrière, intérêt des missions et salaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • comite-anti-gogos
    comite-anti-gogos     

    [[[ Les SSII seront heureuses d'apprendre qu'elles constituent le premier choix chez 65 % de diplômés et de futurs diplômés. Alors, oubliée l'image de « marchands de viande » qui collait à la peau des sociétés de services ? « Cette tendance, contradictoire avec celle du passé, s'explique par le travail fourni par les SSII pour se rapprocher des écoles, pour changer leur image, prendre en compte les problèmes de fidélisation de leurs salariés et proposer des missions et des conditions de travail plus intéressantes » ]]]

    ... et elles y parviennent tellement bien que le taux de turnover n'arrête pas de grimper, cherchez l'erreur !!
    SOYONS SERIEUX, les JD sont totalement manipulés par les SSII et le Syntec, tout le monde le sait... ce sont des GOGOS comme jamais et je le vois bien dans ma boite (les pauvres).
    Curieusement, au bout de quelques années, le discours n'est plus le même... tiens comme c'est étrange !

    Et puis "le premier choix chez 65 % de diplômés et de futurs diplômés", tu parles... tout dépend de la question : si on leur demande quel est "logiquement" ou "idéalement" leur premier choix, on n'aura pas du tout la même réponse vu que les JD n'ont tout simplement PAS le choix pour un premier poste : il n'y a évidemment que les "marchands de viande" qui recrutent les ptits jeunes !
    On devine donc comment la question a été posée...

    Par ailleurs, si on demande à un "directeur marketing et communication" d'un site de recrutement de commenter ce genre de sondage vraiment très trompeur, il ne faut pas s'attendre à autre chose qu'un discours qui va brosser les SSII dans le sens du poil...
    Bref, ce sondage ressemble à une belle mascarade des jeudis.com pour faire plaisir à ses principaux clients les SSII.

Votre réponse
Postez un commentaire