En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les jeunes ingénieurs boudent les SSII

Les jeunes ingénieurs boudent les SSII
 

Manque d’intérêt au profit d’autres secteurs ou salaire moins attractif ? Selon une étude de la Conférence des grandes écoles, l’informatique n'apparaît plus comme la voie royale pour les jeunes ingénieurs diplômés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Vinz64
    Vinz64     

    Permettez-moi mais elle existe bel et bien ! Et il n?y que les personnes désireuses de tromper les jeunes candidats, les clients, etc. (ainsi qu?eux-mêmes), pour faire passer les choses pour ce qu?elles ne sont pas? Effectivement le marché du conseil est un peu plus tendu en comparaison à celui des services informatiques? Les jeunes diplômés n?ont donc comme autre choix de se tourner vers les SSII et de prendre leur mal en patience, en enchainant les missions de recettes et autres « AMOA » (et c?est souvent bien pire), en espérant faire leurs preuves afin de se sortir là. Encore pour un ingé en informatique, ça reste assez proche, soyons honnêtes, de son spectre de connaissances initiales? Mais la supercherie est totale lorsqu?une SSII recrute un jeune sortie d?école de management, qui n?a que faire de devenir un as de la mise en prod. !

  • regis_92
    regis_92     

    On voit bien sur le graphique que la part "Technologies de l'information (service)" diminue tandis que celle des "Bureaux d'études et sociétés de conseil" augmente parallèlement, or bien souvent il n'y a pas de différence notoire entre les deux, juste une question d?appellation...

    Donc il est tout à fait faux de penser que les JD boudent les services informatiques, la réalité c'est qu'ils n'ont pas vraiment le choix en début de carrière s'ils veulent travailler dans le numérique !

    Les chiffres de l'APEC montrent d'ailleurs une progression des recrutements des débutants (moins d?un an d?expérience) dans l?IT entre 2011 et 2012 => 26% en 2011... et 33% en 2012.
    Cf. http://munci.org/Recrutements-l-informatique-s-enfonce-dans-une-course-effrenee-au-jeunisme

Votre réponse
Postez un commentaire