En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les MVNO veulent des sanctions contre Free Mobile

Les MVNO veulent des sanctions contre Free Mobile
 

EN BREF Et une plainte de plus contre Free Mobile ! Dans une lettre au président de l'Arcep publiée par les Echos, l'association Alternative Mobile, qui réunit la plupart des MVNO français, demande à l'Autorité « d'ouvrir une procédure de sanction contre Free Mobile. »

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • aucun65
    aucun65     

    Il est totalement impossible pour les opérateurs de s'adapter dans la mesure où ils subventionnent les mobiles , donc ce n'est pas du tout comparable
    De plus au niveau des offres sans engagement et sans mobile il propose des tarifs équivalent à free à leurs clients

  • rblade1000
    rblade1000     

    Il y a encore des dinosaures sur terre ! En voilà un qui parle de libéralisme en France ! Le libre échange c'est tout ce que nos politiques refusent qu'ils s'appellent sarhollande ou hollozy.

    En france, nos fonctionnaires omnipotents ont imaginé un système protectionniste où France Télécom dont le principal actionnaire est l'état français, est archi protégé mais doit en contre partie prêter son réseau à un tiers.
    Le but de cette politique est de servir la puissance publique et tout cela au frais du citoyen

    Si c'est du libéralisme, nous sommes tous des martiens

  • rblade1000
    rblade1000     

    Il y a encore des dinosaures sur terre ! En voilà un qui parle de libéralisme en France ! Le libre échange c'est tout ce que nos politiques refusent qu'ils s'appellent sarhollande ou hollozy.

    En france, nos fonctionnaires omnipotents ont imaginé un système protectionniste où France Télécom dont le principal actionnaire est l'état français, est archi protégé mais doit en contre partie prêter son réseau à un tiers.
    Le but de cette politique est de servir la puissance publique et tout cela au frais du citoyen

    Si c'est du libéralisme, nous sommes tous des martiens

  • Bertrand33
    Bertrand33     

    je payais 100 euro par mois chez sfr pour un forfait tout illimité aujourd'hui je paye 19.99 euro...
    je ne me ferai plus avoir en achetant un telephone chez un operateur, ces derniers font tout pour vous garder quitte à verrouiller le telephone, ce qui est inadmissible
    les 3 operateurs nous ont essorés pendant une decennie, avec des tarifs prohibitifs, et sans pitié des le moindre depasement de forfait
    aujourd'hui nous decouvrons la réalité : on s'est fait plumé et pas en douceur, puisqu'à 15 euro par mois free annonce qu'il est beneficiaire sur ses forfaits tout illimités, alors qu'avant c'est ce qu'on payait pour 1 heure par mois ailleurs
    je me refuse à oublier qu'on nous a pris pour des vache à lait et meme si mon ancien operateur s'est aligné sur les prix de free et bien je l'ai quitté, heureux de me separer d'un operateur en qui je n'ai plus aucune confiance
    le transfert s'est tres bien deroulé, avec portabilité du numero, j'ai recu ma carte sim free avant que sfr ne coupe ma ligne, donc je n'ai eu aucune coupure
    je vais faire la meme chose pour le forfait de ma femme ainsi que pour notre telephone de societe (en tout 3 forfaits illimités = 300 euro par mois chez sfr) desormais je vais payer moins de 60 euro pour les 3 en achetant moi meme mes telephones, avec cette sensation tres agreable de ne pas appartenir à un operateur comme avant
    il y aura desormais davantage de concurrence sur les prix des telephones nus, les prix devraient donc sensiblement baisser, ce qui n'etait pas le cas avant puisque l'operateur subventionnait le telephone, le prix de ce dernier etait tres opaque puisqu'inclus dans le forfait

  • alllllllllllllllllllaaaaa
    alllllllllllllllllllaaaaa     

    alors deja de 1 je vois meme pas pourquoi on se bat pour un réseau qui est pour linstant pauvre de plus ils ont meme pas accés a l'itinérante orange ... a quoi ça va leurs servire de toute façon ?
    faut arrêter au bout d'un moment de se foutre de la gueule de tout le monde ...
    je pense de toute façon que Free n'a vraiment pas envi d'introduire dans on reseau pour l'instant des MVNO... il geré pas encore son reseau a 100% ...

  • Frenchmobile
    Frenchmobile     

    SFR-Free mobile, quand le consommateur est la première victime de la guerre.
    Depuis plusieurs semaines à présent, de nombreux clients de free mobile anciennement titulaires d'un abonnement souscrit avec l'achat d'un iPhone de type 3GS/4 /4S auprès de SFR se heurtent à de nombreuses difficultés de la part de l'opérateur historique pour obtenir le désimlockage de leur téléphone.
    Afin de vérifier la véracité de certains témoignages et de comprendre les raisons de ces couacs à répétition, nous avons-nous même effectué un test avec le concours d'une abonnée de SFR désireuse de changer d'opérateur. Celui-ci regroupait donc l'ensemble des démarches requises pour le transfert de portabilité de l'opérateur historique vers celui de free mobile. La résiliation concernait un forfait d'une ancienneté de 2 ans et incluant un iPhone 3GS.

    Si l'opérateur a scrupuleusement respecter les obligations de délai de résiliation et de communication du numéro RIO, le constat relatif à la demande de déblocage du mobile est tout simplement accablant.

    -Ce que stipulent la loi et les contrats.


    Pour rappel, tout client désireux d'obtenir le déblocage de son mobile est tenu au respect d'un certain nombre de conditions incluant notamment celle d'un délai minimum de 3 mois de portabilité auprès de l'opérateur (loi Chatel) ainsi que la transmission officielle de sa demande auprès de celui-ci (disposition contractuelle figurant dans l'abonnement), soit en remplissant un formulaire prévu à cet effet dans l'espace client réservé, soit en contactant directement le service clients. Par ailleurs, pour les possesseurs d'un iPhone, nous rappelons que la société Apple n'effectue en réalité aucun déblocage officiel d'appareils acquis auprès de l'opérateur, son rôle se limitant à communiquer au client par email les démarches à suivre pour la finalisation de l'opération à partir du logiciel iTunes. C'est l'opérateur seul qui, détenant les différents codes de déverrouillage matériel acquis avec le mobile auprès de la firme américaine, peut y procéder (par une opération informatique ou plus rarement en communiquant directement au client un numéro spécifique et en indiquant la manipulation à suivre).

    -Chronologie : Jeu set et simlockage !


    Les événements se sont déroulés sur une période de 28 jours . Une première demande de déblocage est donc effectuée auprès du service clients SFR qui procède à son enregistrement informatique et nous indique un délai nécessaire à l'effectivité de 5 jours ouvrés. Ce délai passé, nous avons effectué premier essai avec le logiciel iTunes au terme duquel il est apparu que le mobile était toujours bloqué. Nous avons donc rappelé le service concerné pour tenter d'obtenir une aide technique éventuelle. Nous apprenons alors qu'aucune demande de déblocage de notre part n'apparaissait sur leur fichier, expliquant de fait le maintien en l'état du mobile. La requête renouvelée auprès du service client, nous attendons donc 5 jours ouvrés supplémentaires et nous retrouvons non sans étonnement, dans la même situation : un mobile bloqué et l'absence de mention informatique relative à notre requête.
    Nous décidons donc de saisir un responsable du service client de SFR. Agacé par notre insistance, il s'engage néanmoins à une nouvelle saisie à condition que nous nous procurions une nouvelle carte SFR valide pour finaliser l'opération !! ??

    Sans trop de surprise, notre mobile reste bloqué avec cette nouvelle carte SFR (coût 20 euros). Consternés, nous rappelons une énième fois le support technique lequel nous fournit cette fois une nouvelle et inédite explication : la responsabilité reviendrait à Apple qui aurait omis de procéder au déblocage du téléphone !! A la bonne heure !!
    Nous sommes donc invités à contacter le support de la firme qui, après nous avoir rappelé que le déblocage de ces iPhones ne relevait pas de leur attributions ni responsabilités, nous affirme en outre, n'avoir reçu de SFR aucune mention de déblocage associé à l'IMEI du mobile concerné. De la même façon, nous sommes incités par ce dernier à revenir vers notre opérateur pour une relance informatique. Kafka es-tu là ????????

    Au total, nous avons comptabilisé : 6 demandes officielles de déblocage, 31 appels auprès du service client de SFR, 17 auprès de la société Apple dont nous avons pris soin par ailleurs d'enregistrer les plus révélatrices d'une suspicion devenue aujourd'hui légitime.

    En effet, chacun des acteurs se renvoyant la balle, nous les avons priés en dernier recours de nous transmettre des courriels de notification et de suivi : Pour un SFR, deux mails respectivement de confirmation de notre demande auprès de celui-ci et de leur transmission auprès de Apple. Pour Apple, un courriel attestant de l'état de blocage effectif du mobile et un autre attestant de la non tr

  • saepho2
    saepho2     

    Le gouvernement pouvait refuser Free mobile, et l'a pourtant accepté.
    Alors, non, je n'aime pas ce gouvernement, mais sur ce point, vous ne pouvez pas dire que celui-ci est contre Free alors qu'il a accepté sa proposition de se développer dans les connexions mobiles !

  • Kimi1
    Kimi1     

    Il ne faut pas oublier que les conditions fixées par l'Arcep comprenaient un accueil des MVNO. Free a accepté ces termes et doit accepter d'accueillir les opérateurs virtuels.
    Free a entraîné une baisse globale des tarifs, point très positif, mais doit quand même rester concurrentiel.

    Les tarifs d'accueil pratiqués par Free sont aberrants, tout simplement. Les autres opérateurs doivent accueillir les opérateurs virtuels pour lui quoi.
    De tels tarifs pourraient être mis en place par les opérateurs historiques, et là, c'est tout simple, fin des opérateurs virtuels, parce qu'une telle offre n'est pas viable, tout simplement

    NB : je suis abonné Free, forfait illimité, et je compte bien le rester

  • Mégas
    Mégas     

    Free doit se battre seul contre tout le cartel des télécoms qui protège leur marché juteux, appuyé par le ministre traître et par l'ANFR sous tutelle qui se sont alliés tous ensemble contre le petit nouveau pour le détruire. Le Réseau de Free démarre en fanfare et est impeccable mis a part de petits incidents tout à fait normaux pour un démarrage historique d'un tel ampleur. Le modèle économique tient la route...et le cartel tremble ! Comme du temps de l'ADSL et du triple-play, c'est encore Free qui innove et sauve le consommateur des droits de douane télécoms (=prix exorbitants), chasse gardés par le cartel. Seul contre tous, merci Free !

  • An0
    An0     

    J'irai pisser sur leurs tombes.

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire