En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les PME désarmées face au phénomène BYOD

Mis à jour le
Les PME désarmées face au phénomène BYOD
 

Les jeunes générations veulent utiliser dans leur vie professionnelle les mêmes outils de communication que dans leur vie personnelle, ainsi que leurs propres terminaux : c'est le phénomène BYOD (Bring Your Own Device).

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • SI-Stratégie
    SI-Stratégie     

    Je pense que le BOYD pose un réel problème aux PME. En particulier sur le plan de la gestion de la sécurité (Virus ...), des droits d'utilisation des licences logicielles de la responsabilité vis à vis d'un terminal privé utilisé par l'entreprise.
    Pourquoi ne pas inverser le problème:
    L'entreprise définit une enveloppe budgétaire permettant au salarié d'acheter le matériel qu'il souhaite avec les contraintes suivantes:
    Utilisation de la suite bureautique de l'entrerprise, Anti Virus, Obligation de contrat de maintenance, Partition du disque en espace Privé et Professionel
    Autorisation d'utiliser le terminal a titre personnel.
    Imposer une charte informatique stricte prenant en compte cette approche.
    Mettre toutes les applications métiers à disposition via Citrix (Gestion des licenses et du paramétrage).

    Une étude interresante a mener avec des PME volontaires

  • Bouche-rit
    Bouche-rit     

    Pour une PME
    On peut difficilement controler un reseau 3G... 4G etc : donc on ne peut agir dessus de facon technique.
    On peut par contre controler son WIFI, son resau LAN. Ainsi deja "agir".
    Apres au dela des éléments technique de contrôle et de securité, pour faire face à cela, il y a ce que l'on appelle un reglement interieur même dans une pme. Et ce dernier peut interdire l'usage de tels outils sous peine de sanctions. Ce qui peut ammener à reflechir un peu la personne.
    Maintenant il faut se poser la vrai question qui vaille le coup de reflechir : Faut il vraiment les intertdires dans une PME.
    Parle t on: de risque d'espionnage vital? parle t on: de perte de productivité?
    La riche d'une PME n'est elle pas dans l'humain avant tout. Dans le fait de pouvoir mobiliser ses troupes plus aisement autour d'un projet, et d'obtenir le meilleurs de chacun? D'avoir des personnes plus directement impliquée? Pour ma part c'est ce qu'il me semble. Ce n'est pas en jouant en permanence aux gendarmes, au tout interdit et tout repressif, que l'on obtient une cohesion dans un groupe.
    Alors je comprends tres bien que pour thales, snegma, et autre ces jouets posent un problème... mais pour les PME plus "basique" qui compose sans doute 80% du "tissus industriel", je pense que l'enjeu est bien loin de tout ce sécuritarisme made in US...

Votre réponse
Postez un commentaire