En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les robots se convertissent à l'open source

Les robots se convertissent à l'open source
 

La plate-forme Urbi, qui anime les Lego Mindstorm ou le Segway, est désormais publiée sous licence Affero GPL 3. Gostai, son éditeur, espère ainsi booster sa diffusion dans les produits destinés au grand public.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • BastienAR
    BastienAR     

    Bien qu'il soit très ouvert, Nao n'est pas à proprement dit open source, dans la mesure où l'ensemble du code n'est pas intégralement partagé.

    Ceci dit, cela ne limite en rien ses capacités de programmation et sa versatilité, Nao étant déjà utilisé par plus de 800 labos et universités dans le monde.

Votre réponse
Postez un commentaire