En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Licencié pour avoir critiqué son employeur sur Internet

Licencié pour avoir critiqué son employeur sur Internet
 

Pour s'être plaint de faire un ' boulot de bagnard ' sur un site Web, un salarié de Michelin vient d'être licencié. Conflit entre liberté d'expression et devoir de loyauté.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

42 opinions
  • Violaine de Kalligo
    Violaine de Kalligo     

    Ce qui serait intéressant de savoir, c'est quel est le but où l'intérêt de critiquer son employeur sur la toile, si on sait que les messages peuvent être lus par ces derniers ? Ou alors, est-ce de la naïveté ou de l'ignorance?
    Pourquoi se lâcher sur la toile alors que l'on peut faire la même chose dans un cercle fermé (par e-mail perso, par téléphone, etc.).

    Un message posté sur des médias sociaux et qui aurait un impact négatif sur l'image ou la réputation d'une personne, peut être considéré comme diffamatoire et peut être sanctionné par l'employeur
    http://www.kalligo.com/rh/636-reseaux-sociaux-blogs-salarie-peut-il-tout-ecrire.htm

    Comme nul n'est censé ignorer la loi, la liberté d'expression peut avoir un prix très élevé si on n'y prend pas garde!

  • stephan comelli
    stephan comelli     

    j'ai moi même été licencié pour faute grave par mon entreprise ( Pages Jaunes ) parce que j'avais un blog perso dans lequel e reprenais les infos que l'on retrouvait sur le net concernant les performances et uniquement les points positifs liés à l'activité du Groupe Pages Jaunes. Étant commercial grand comptes c'était pour moi un moyen de mettre en avant les performances de ma société et de montrer à mon encadrement mes capacités à utiliser les nouveaux modes d'expressions, de très nombreuses personnes étaient au courant de ce blog dont ma hiérarchie directe et 6 mois apres sa mise en ligne j'ai été convoqué pour licenciement!
    Vive le liberté d'expression!

  • hdic
    hdic     

    ta surement un poste a la dde ya pas de raison de critiquer,toi tu fou rien

  • comprendpas
    comprendpas     

    S'il est interdit de dire du mal sur internet de son entreprise pourquoi les manifs ne sont pas interdites? Les humotristes sanctionnés? la presse supprimée? les informations nationales aussi? Ben oui ils disent du mal du opays les vilains. La France déconne vraiment. Merde j'ai dit quelque chose de mal, A qui dois-je remettre mon passeport?

  • nono1835
    nono1835     

    [color=#ce0000][g]Message modéré. Merci de rester courtois.[/g][/color]

  • qu'est ds la M
    qu'est ds la M     

    moi je cherche des pneus comme ceux qui sont sur les tas d'ensilage des agriculteurs qui puissent encore rouler, le gros blanc il m'a viré aussi et depuis j'ai pas trouvé de job, alors je me débrouille comme je peux, bientot je vend la voiture mais il n'y aura biensur personne pour l'acheter...

  • Quires
    Quires     

    Il est sur qu'a l'achat l'image de marque d'une société à la vison sociale plutot etroite ne va pas me pousser à acheter des pneus d'ailleurs assez chers pour ce qu'ils sont.
    Avant je privilegieais les produits francais mais quand j'ai réalisé le mépris des techniciens et ingenieurs francais par le patronat je me suis ravisé.
    En plus j'ai de moins en moins d'argent ! La boucle est bouclée et notre industrie foutue par les soit-disantes élites francaise.

  • Loy5NDRP
    Loy5NDRP     

    Bravo,
    Boycottons une société française pour faire travailler ses concurrents... en pleine crise économique, sabrer des emplois français n'est pas la chose la plus intelligente à faire...
    mais j'imagine que les employés de fabriquant de pneu chinois ont sûrement le droit de commenter leurs conditions de travail à 7j/7 et 365j/ans pour moins de 1 ? par jour.
    Envoyons tous nos emplois en chine, et encore bravo pour cet article.

  • François Gabi
    François Gabi     

    Certes, licencier les gens parce qu'ils expriment un ras le bol est condanable.
    Mais à qui va profiter le boycott?
    Il faut au contraire acheter du Michelin fabriqué en France et boycotter tout ce qui ne l'est plus.

  • bibandouille
    bibandouille     

    Voilà que la marque au Bibendum se vautre dans les exactions sociales ...
    Voici que la marque au pneu se fait une sortie de route ...
    Une phrase laissée par des salariés sur un raiseau social relève de leur vie privé uniquement, non d'une quelconque publicité même indirecte.
    Et au-delà de cela, quelle serait donc cette entreprise si fragile, qu'elle se sente mise en danger par une simple remarque laissée sur un site de dialogue ?

    En attendant, boycottons activement les produits Michelin, et surtout faisons connaître autour de nous la raison de ce boycott.

    En pratique, on peut toujours trouver un produit équivalent, et l'affaiblissement d'une image de marque est ce qui fait le plus réfléchir les enfoirés qui licencient à tort et à travers.
    Sur ce, Bon Noël à tous.

Lire la suite des opinions (42)

Votre réponse
Postez un commentaire