En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Licenciée pour avoir surfé sur Facebook durant son congé maladie

L'employeur n'aurait pas apprécié de voir sa salariée, censée être alitée dans le noir, se connecter à son compte Facebook.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

41 opinions
  • dani7739
    dani7739     

    ...comme quoi il vaut mieux faire TRES attention aux "sites sociaux"...les employeurs "espionnent" de plus en plus !!! et méfiez vous quand un supérieur désire être ami avec vous !!!

  • jkofr
    jkofr     

    Si le motif de l'arrêt est une impossibilité a travailler devant un écran et qu'elle est prise a surfer, ya a mon sens pas a tergiverser.
    Quand on se moque du monde...

  • okvs
    okvs     

    C'est encore une histoire de fesses: règlement de comptes en interne, classique malheureusement.

  • edrftgyh
    edrftgyh     

    A force de tromper les patrons, les employés s'exposent à des retours de flammes. Et ne me dites pas que vous ne connaissez aucun fraudeur ...
    Tu risques ? Si tu gagnes tant mieux pour toi, tant pis pour le patron. Si tu perds, tant pis pour toi.

    La règle est la même partout quand même.

  • lilouna193
    lilouna193     

    [color=#ce0000][g]Message modéré. Merci de ne pas écrire en majuscule.[/g][/color]

  • Kosta
    Kosta     

    CA NA RIEN A VOIR CE QUE TU DIS...

  • Ss75
    Ss75     

    A mon avis facebook ne fait pas partie réellement de la vie privée. C'est plutôt comme un espèce de lieu ( en virtuel) genre un restaurant ou un gym.

    Exemple: Si quelqu'un déclare qu'il/elle a un bras fracturé et soulève 100kg a la barre, il/elle risque d'avoir des problèmes si un/e autre employé/e se trouve dans ce même gym...

    Dans l'histoire qui nous concerne, si la dame en question s'était faite prendre a cause qu'elle consultait ses e-mails ou son compte bancaire alors cela aurait été une violation à sa vie privée ! Mais sur facebook... J'en doute ! En tout cas c'est mon avis.

  • Ss75
    Ss75     

    Après avoir lu et relu l'article,publié dans "l'édition helvétique" Dans cet article, on parle de migraine dû a un probléme aux vertèbres.

    "Extrait de l'édition helvétique" Samantha Bär assure être restée alitée toute la journée et avoir consulté Facebook depuis son iPhone. Elle ne s'avoue cependant pas choquée par la décision de son employeur. Souffrant de problèmes aux vertèbres et de fréquentes migraines, elle s'attendait un jour ou l'autre, à devoir quitter son poste. Ce qui la choque en revanche, c'est d'avoir été espionnée.

    A moins que je ne sois complètement nul en lecture ou vraiment ignorant médicalement, si c'est réellement un probléme de vertèbres, je ne vois pas le rapport avec l'interdiction d'aller du facebook d'un IPhone dont elle se servait coucher dans son lit. ... quel est le rapport avec le fait qu'elle devait rester dans le noir??? Deplus elle aurait fini par quitter son emploi à cause de cela ! J'aimerais beaucoup que l'on m'explique clairement .

  • mimounette80
    mimounette80     

    et lui qu'est ce qu'il foutait sur face book est ce bien sérieux ?est ce que c'était sur les heures supposées de travail
    Je pense que cette femme à due faire l'objet de harcelement moral, quand un patron piste un salarié à l'exterieur je n'ose pas penser à ce qu'il doit subir au sein de l'entreprise

  • lilamauve
    lilamauve     

    On va vers des cons qui se l'a pète avec leur pouvoir.Il cherchait un prétexte pour l'a virer comme il n'était pas débordé de travail de son côté il s'est éclaté sur facebook.Evidemment sa boite ne devait pas le fatiguer question travail.

Lire la suite des opinions (41)

Votre réponse
Postez un commentaire