En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'infogérance et l'offshore vont-ils faire disparaître certains métiers en France ?

La progression de l'offshore et de l'infogérance entraîne de forts changements dans la filière informatique hexagonale. Mais selon les interlocuteurs, les effets de ces changements sur lemploi ne sont pas les mêmes.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Altrove75
    Altrove75     

    Prés de 15 ans sur mainframe AS400 me permettre de dire que oui se sont des systèmes sur par apport à du NT4. Mais les mainframes avait deux gros avantages pour maintenir cela. Pas d'interopérabilité et des informaticiens qualifiés et pas des découvreur du dimanche comme sur PC. Mais cela à évolué l'AS400 et devenue @server l'ouverture se fait Java, Web sphère mais le nombre de PTF (programme correctif à appliquer) augmente. Le monde de la micro c'est professionnaliser.Enfin OUI Windows 2000 et encore plus Windows Server 2003 à rattraper les grands et véritables OS. Et beaucoup d'entreprises ont des applicatifs sur ce type de système. Il suffit pour le voir de préparer 2 MCP 70-290 et 70-291.

  • Claude St
    Claude St     

    il y a 15 ans on parlait déjà d'extinction du Cobol, aujourd'hui encore ? Ce qui se posent encore la question ne comprennent pas grand chose car des programmeurs (Cobol ou autre) il de devrait plus en avoir, comme les perforatrices (pour ce qui ont connu). Programmer, oui, mais comprendre ce que l'on programme, et savoir l'intégrer dans un environemment hétérogène c'est mieux. Un programme c'est du jetable et sur la planète il y a beaucoup de monde capable d'écrire du code (pour pas cher).
    Concernant le nb de lignes Cobol encore en service il y en a beaucoup (plus que l'on imaginerai). Il faut les maintenir et leur disparition se fait doucement. En conclusion il y aura encore des programmeurs Cobol pour la maintenance du code, mais je leur conseille de voir autre chose avant qu'il ne soit trop tard.......

  • pascale_
    pascale_     

    Que conseilleriez-vous comme formation aux anciens "cobolistes" de 40/50 ans qui sont actuellement au chômage ? Il n'y a pas beaucoup d'offres d'emploi pour des double-compétences techniques...

  • Bim
    Bim     

    Ah bon ! Parceque Windows est comparable à OS/390 ?!
    Faut pas rêver, aucun utilisateur de mainframe ne basculera ses applications métiers sur des environnements Microsoft. A la riqueur sur des Unix propriétaires hauts de gamme, multiprocesseur et à tolérance de panne, mais pas avec Windows. La stabilité n'est pas encore au rendez-vous bien que d'énormes progès ont eu lieu depuis Windows 2000. Il manque 10 ans pour une maturité égale à celles des Unixes et 20 ans pour des Mainframes...

  • Mr TO
    Mr TO     

    http://www.microsoft.com/france/msdn/partenaires/vsip/edts_lang.asp#cobol

  • James_
    James_     

    Il me semble bien que .net intègre un support du Cobol justement pour intégrer l'existant comme on dit fait en Cobol aux nouvelles techno des services Web.
    Enfin, j'ai lu ça, mais je ne suis pas développeur ni spécialiste .net.
    Donc quelqu'un d'autre confirmera ou infirmera

  • chauvot michel
    chauvot michel     

    le C n'a pas remplacé le cobol pour gérer des fichiers plats ou hiérarchisés. Reste à former des jeunes et à étendre les possibilités du COBOL surtout au niveau des fonctions internet (web, ftp, etc...) ce qui ne devrait pas être très ûr...

  • J-P Brion
    J-P Brion     

    Les programmeurs COBOL sont-ils en voie d'extinction et si oui combien de temps leurs reste-t-il.
    N'y aura-t-il pas pénurie suite au "Papy-boom" ?

    Merci d'avance.

Votre réponse
Postez un commentaire