En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Neutralité du Net: le vote européen irrite le lobby des opérateurs français

Mis à jour le
Neutralité du Net: le vote européen irrite le lobby des opérateurs français
 

La fédération française des télécoms estime "inapplicables" les dispositions sur la neutralité de l'internet, votées par le Parlement européen.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • olreak
    olreak     

    " ils craignent que les opérateurs de réseaux « ne se transforment en simples gestionnaires de tuyaux" : ils vont finir par comprendre... en tant qu'abonnés c'est bien ce qu'on leur demande!

    Il est d'autant plus important de séparer le contenu des tuyaux (du support) pour éviter de retrouver dans la situation dans laquelle s'est mise tout seule l'industrie du disque: en voulant absolument, coûte que coûte nous vendre la musique sur disque physique, ils ont complètement loupé le virage internet. Nous ce qu'on veut ce n'est pas un disque mais de la musique, peu importe le support.

    Dans internet c'est pareil, si on lie support physique et contenue on va se retrouver avec des fournisseurs qui voudront absolument nous vendre de la fibre, des codecs youtube ou je ne sais quoi alors que tout ce qu'on veut c'est du cinéma et pouvoir changer de fournisseur de contenu et de support physique en permanence.

    D'ailleurs personnellement je trouve que le résultat de ce vote est plutôt un échec dans le sens où il continue à exister des exceptions.

  • Epistol
    Epistol     

    "En l'absence de tels contrats, ils craignent que les opérateurs de réseaux « ne se transforment en simples gestionnaires de tuyaux, "

    Et c'est ce qu'un F.A.I doit être, un simple fournisseur d'accès, un administrateur réseau, celui qui gère les "tuyaux" !
    Pas un patron du CAC 40 qui va agrandir ou réduire les tuyaux à volonté, pas celui d'être un investisseur paternaliste qui veut tuer les autres sites en créant des rivalités à la source, ce qui ferait que les FAI se tireraient dans les pattes à grand coup de promo pour des sites qui coûtent des millions mais qui sont inutiles (cf twitter/fb qui n'ont pas coûté très cher au départ et qui ont acquis leur propre valeur).

    S'ils ne veulent pas un retour à une multitude de petit FAI comme début 90, qui eux ne se tireront pas dans le pied, ils feraient bien de réfléchir au sens de leur profession.

  • eracer
    eracer     

    Evidement que les FAI sont des gestionaires de tuyaux. On (vous et moi) les paie, et ils transmettent nos informations sans droit de regard. Oui, disons le clairement, un FAI est un transporteur de bits.

    Comme ils en veulent plus, ils d'inventent un rôle dans la pièce: vouloir filtrer. On devra les payer une fois pour qu'ils mettent le filtrage en place, et une seconde fois pour activer les services dont on a besoin.

    Ca s'appelle de l'arnaque caractérisée.

    Honnêtement c'est grâce à Google qu'on achete le service des FAI, alors ils sont gentils et ils se taisent. Google n'a qu'à arrêter de passer par tel ou tel FAI, pour l'exemple, et on verra les client passer à la concurrence en 2 jours chronos. Si j'étais Google je le ferai une fois juste pour l'exemple et pour montrer qui a le pouvoir. Je vois déjà les FAI faire dans leur froc pour ne pas être le cobaye.

    Les FAI sont de gros cupides, point barre.

Votre réponse
Postez un commentaire