En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Gabriel Dabi-Schwebel
Par Gabriel Dabi-Schwebel
Fondateur de l'agence de communication 1min30.com
Non, Mme Elise Lucet, le marketing n'est pas affaire de manipulation
 

Dans une lettre à Elise Lucet de Cash Investigation, Gabriel Dabi-Schwebel, de l'agence de communication 1min30.com rappelle que le marketing n'est pas affaire de manipulation, c'est une fonction indispensable à la réussite des entreprises.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • guillaumeaix
    guillaumeaix     

    Gabriel Dabi-Schwebel, je suis responsable marketing comme vous et je ne partage pas votre point de vue.
    Le grand public connait parfaitement les aspects positifs des 3 entreprises citées dans le documentaire. Elles ont dépensé des budgets publicitaires gigantesques, depuis des années, pour les mettre en avant.
    Il me semble important qu'il soit aussi mis en avant au grand public leurs pratiques "douteuses" afin que celui-ci puisse réaliser des achats "responsables".
    Ce reportage vous semble être à charge. Les discours des marques le sont aussi.
    Merci Elise Lucet de donner une voie aux plus faibles. Aux indonésiens qui voient leurs enfants malades à cause de Danone, aux français qui voient le prix de leurs abonnements grimper à cause d'Apple, et au grand public qui en est lassé d'être harcelé par mail et au téléphone à cause de groupe Laposte.
    ++

  • Facebook-10204165113744845
    Facebook-10204165113744845     

    J'ai vu l'émission et je ne considère pas qu'il y avait un dénigrement systématique du marketing.
    Bien sûr, en tant que professionnels, on peut considérer qu'Elise Lucet enfonçait des portes ouvertes sur certains sujets que nous maîtrisons au quotidien ou qui ne nous surprennent pas comme les conditions monopolistiques d'Apple qui s'apparentent aux conditions similaires imposées par la Grande Distribution.
    Je vous accorde que le big data de Carrefour était mal compris et mal expliqué je pense par l'équipe de CASH Investigation et il y a matière à débattre sur le sujet du big data.
    Sur le sujet de Danone, on sort carrément du cadre du Marketing et on rentre dans la mise en danger de la vie d'autrui et les pratiques de Danone sont illégales, répréhensibles et inacceptables dans ce domaine.
    Le rôle d'Elise Lucet n'est pas de cirer les bottes des multinationales. Leurs lobbyistes sont assez bien placés dans les cercles du pouvoir, les 2 assemblées, la Commission Européenne et j'en passe pour faire sans. De plus, leurs équipes de Communication sont à même de mettre en avant leurs marques respectives de manière efficace. L'émission s'appelle d'ailleurs CASH Investigation !!! Le problème est qu'en France contrairement en Grande-Bretagne, il n'y a pas cette culture du journalisme d'investigation et donc les sociétés se braquent au lieu d'affronter la situation... Elise Lucet, c'est gentil à côte de BBC Panorama ou Channel 4...
    Pour la Poste et surtout pour d'autres vendeurs de listings, la question n'est pas la collection des données mais la collection des données dans un cadre légal en respectant le consommateur. Légalement les données de listings nominatifs de type lifestyle sont censées avoir un opt-in ou double opt-in pour les panels en ligne.
    L'UNICEF que vous oubliez de mentionner était en contravention de la loi et a maintenant rectifié le tir grâce à l'émission CASH Investigation.
    La CNIL - Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés a bien réagi en ayant le courage de répondre à Elise Lucet et aussi en ayant préparé ses réponses en amont de la diffusion de l'émission pour répondre au tac au tac sur les réseaux sociaux.
    Plutôt que de prendre cette émission de manière négative, il faudrait mieux penser en réponse à améliorer la transparence de certaines pratiques Marketing. Surtout que le big data peut aller très loin...

  • rienafoutre
    rienafoutre     

    le marketing, définition très simple, c'est faire croire qu'un produit absolument pas indispensable est indispensable dans la vie, le plus bel exemple c'est les produits Apple, donc manipulation des masses.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    C'est une blague ou quoi ? Le marketing c'est 80% de manipulation du client potentiel pour 20% d'infos réelles sur le produit.

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est qui Elise Lucet, c'est la même famille que Lucette Hollande?

    quidambofe
    quidambofe      (réponse à beaudolo)

    pas , de la votre en tout cas elle est bien moins bête !!

Votre réponse
Postez un commentaire