En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Novell menacé de rachat par un fonds vautour (MAJ)

Novell menacé de rachat par un fonds vautour (MAJ)
 

Le fonds spéculatif Elliott Associates a lancé une offre d'achat non sollicitée sur Novell alors que se tient le procès de ce dernier contre SCO qui décidera de l'attribution des droits sur Unix.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Rominagrobis
    Rominagrobis     

    Ce type de vautour n'etant malheureusement pas en voie d'extinction, il serais bon de le detruire au plus vite !

  • gilouni
    gilouni     

    Dans une société où l'argent est le dieu moderne,ce n'est pas étonnant.Qui plus est,avec l'aval de ceux qui dirigent les pays,qui sont élus par les citoyens mais qui perçoivent des revenus par les grands trusts et les grandes entreprises en échange d' une politique faite sur mesure, qui leur permet d'amasser toujours plus d'argent,au détriment des plus petits.Ce qui me gène le plus dans cette affaire,c'est que"suse" qui fait parti du monde linux,un des derniers représentant de la liberté intellectuelle et du logiciel libre,se retrouve pris au piège de la folie économique moderne sans pouvoir dire quoi que ce soit.Tant que les citoyens cautionneront des dirigeants corrompus,ce genre de pratiques perdurera,et les inégalités se feront toujours plus fortes.Une des solutions serait peut-être de se réveiller enfin en faisant le bon choix dans les isoloirs.

  • Honesty
    Honesty     

    Il y à de quoi se plaindre:
    ce n'est plus du vol de "bon..bon..." mais du vol de liberté en voie de sous développement...

    Pour ceux qui ne "jurent que par le fric" je dirais:
    Ne venez pas vous plaindre chez moi quand c'est ce qui vous coutera ...

    Et après on s'étonne qu'il y à des monte en l'air!!!

Votre réponse
Postez un commentaire