En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

ODF ou OOXML, il est urgent de choisir !

Mis à jour le
ODF ou OOXML, il est urgent de choisir !
 

Les deux formats de fichiers bureautiques bénéficient d'une norme ISO. Mais choisir entre les deux n'est pas anodin. Attention aux problèmes d'interopérabilité à venir, comme le montre une étude indépendante.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Ludovic G.
    Ludovic G.     

    J'y suis allé un peu fort sur l'instant et je regrette.

    Cependant, j'ai toujours l'impression d'une incompréhension entre intéropérabilité et compatibilité. Comment voulez-vous de l'intéropérabilité ici ? C'est deux formats différents !
    D'ailleurs, ça se voit dans la manière de le dire : "A et B sont compatibles entre eux / A et B sont intéropérables ou ne le sont pas". La compatibilité implique donc une "moulinette" pour "convertir" et prouve donc bien que l'on va contre nature et qu'il y aura forcément perte, sinon... bin autant mieux utiliser l'autre format directement pardi !
    Bref, comme le disait le commentaire suivant, pourquoi Microsoft ne s'est pas rallier à ODF ? Oui... pourquoi ? Surtout que l'étude montre bien que OOXML n'inclut pas tout ODF, chacun ses exclusivités...
    Et pourquoi s'obstiner à parler de OOXML puisqu'il n'est même pas implémenté dans le pack Office (je parle de la version des spéc présentées à l'ISO et validée).

  • articm
    articm     

    La collusion entre FRanhofer et Microsoft est bien connue, il y a un pas a franchir pour qualifier cette etude d´independante.

  • michaelly
    michaelly     

    Microsoft Office ou Open-Office sont des outils dont la finalité est de produire des documents que l'on peut archiver, transmettre et faire évoluer.

    Les formats des fichiers produits ne sont pas à destination des humains mais bien à destination de programmes qui en les interprétant les rendent accessible à l'humain.

    En conséquence, rien ne garanti que l'on sache les ouvrir dans 20ans, bien qu'il suffise par exemple de dezipper un fichier odt puis d'ouvrir le content.xml pour retrouver le texte saisi...

    Outre la difficulté de lire du XML, il est très difficile de comparer les différences entre deux versions d'un même document. Là encore il vous faut un programme...

    Pourtant, des alternatives puissantes, accessibles, pérennes et lisibles existent telles le reStructuredText http://en.wikipedia.org/wiki/ReStructuredText

    La question n'est pas OpenOffice ou MicrosoftOffice, mais ais-je vraiment besoin d'un truc aussi compliqué que Word ou Writer ?

    À cette question le marketing de Microsoft ou de Sun/IBM a déjà répondu pour vous.

    A propos, ce texte que j'écris est compatible avec reStructuredText...

  • jmmermet
    jmmermet     

    On se prend à rêver de l'utilisation de XHTML et CSS pour créer des documents de traitement de texte...

  • Yann_B
    Yann_B     

    Bonjour,

    Il ne me semble pas choquant que ces deux formats soient incompatibles. Chacun des deux produits innove de son côté, en enrichissant son format de document. Il y a fort à parier que la prochaine version d'ODF reprenne certains des concepts d'OOXML et inversément.

    La seule manière fiable pour assurer un archivage de documents pérenne, agnostique envers l'outil utilisé, c'est de séparer le contenu de la mise en page.

    On peut envisager de garder ses documents sous un format XML avec des balises sémantiques, lesquelles peuvent se convertir tantôt en OOXML, ODF, HTML ou autre.

    Force est de constater qu'on en est loin dans la plupart des entreprises, et que les outils bureautiques (MS Office comme OOo) n'aident pas à aller dans ce sens.

  • LHP
    LHP     

    Ce qui est normalisé c'est un cahier des charges et des spécifications, rien que du papier. Mais OOXML n'existe toujours pas !
    Microsoft le sortira un jour peut-être mais quand ? Ce qui existe c'est docx qui s'est vu refuser la normalisation.
    En attendant microsoft a adhéré à l'alliance opendocument (odt,ods, etc), apparemment ce n'est pas suffisant puisque dans son dernier service pack d'office le translateur odt n'est pas conforme, encore un effort aller et cela fonctionnera peut-être.

  • prometheus
    prometheus     

    "par lastatue, le 21/08/2009 23:39:33
    [...]Moi je regrette que Microsoft ne s'alignent pas sur la norme ODF mais on ne peut leur en vouloir de faire avancer les services proposées. Après, on ne dira rien sur la partie marketing --'"

    Si vraiment Microsoft voulait faire avancer les services proposés, il leur suffirait de participer au développement de ODT. Mais ils s'y refusent catégoriquement, car cela mettrait Office directement en concurrence avec les suite utilisant ODT et empêcherait Microsoft de tondre ses utilisateurs.

  • prometheus
    prometheus     

    Les standards quel que soit le domaine considéré ont toujours été un sujet délicat. On l'a bien vu avec les cassettes vidéos et la guerre VHS, Vidéo, betamax. Plus récemment, cela a recommencé avec le hd-dvd et le blu ray. Dans le domaine de l'informatique, c'est malheureusement encore pire. Car même si des standards sont créés, les éditeurs de logiciels refusent de les utiliser ou de les appliquer à 100% pour diverses raisons bidons. Mais le roi de cette politique détestable reste bel et bien Microsoft qui refuse de se plier à l'usage des standards établis dans l'espoir de parvenir à imposer ses choix à tout le monde. Mais cela va encore plus loin, car entre chaque versions de ses produits, ses choix changent. qui n'a jamais été dégouté en découvrant que la dernière version de Office qu'il avait acheté était incapable de restituer fidèlement les fichiers créés avec la version précédente. De même, il y a toujours eu incompatibilité totale en Office et Works la suite intégrée de la firme de Redmond.

    Mais continuons avec cette fois l'internet et IE. Déjà au temps de windows 9X, Bill gates avait tenté comme AOL d'imposer sa façon de voir l'internet avec son propre réseau baptisé "microsoft network". Cela ne vous rappelle rien? Mais si, regardez les initiales, cela donne MSN. Mais laissons cela de côté puisque la référence à disparu maintenant du nom de la messagerie instantanée de Microsoft.

    Donc msn est un ratage complet et c'est le net tel que nous le connaissons de nos jours qui s'impose. Mais c'était sans compter sur les appétits hégémoniques de Bill Gates. Qui profitant de l'intégration de IE dans windows et du coup fourré qu'il avait fait à Netscape, commence à s'éloigner des standards du web tout en restant un minimum compatible avec eux pour ne pas effrayer les développeurs web. Mais les changements sont suffisamment significatifs pour qu'un site développé avec des outils Microsoft ne soit pleinement compatible qu'avec IE. Ainsi, les gens se retrouvaient obligés d'utiliser Internet explorer si ils voulaient pouvoir surfer tranquillement sur internet. Et comme Microsoft s'appuie sur des outils et des technologies qu'il a fait breveté, il est très difficile pour les autres éditeurs de butineurs de rendre leurs produits compatibles avec les choix de Redmond.

    Bon, arrêtons là en ce qui concerne le passé et intéressons nous au présent. Avant la majorité des gens choisissaient Office par ce que c'était la suite utilisée par le plus de personnes avec le format doc. Comme je le disais, la compatibilité entre les différentes versions était plus que aléatoire car cela assurait à Microsoft que ses clients devraient acheter la nouvelle version de Office si ces derniers voulaient pouvoir transmettre des fichiers à ceux qui avaient acheté la dernière version du logiciel. Ensuite, comme le format doc est fermé, la concurrence ne peut pas rendre ses solutions pleinement compatibles avec Office. Bref, Microsoft n'a jamais cherché à jouer la carte de l'interopérabilité trop occupé qu'il était à gagner le maximum d'argent et à prendre au piège un maximum de proies.

    Maintenant, il y a ODT qui est un standard ouvert. Mais Microsoft au lieu de se rallier à ce dernier sort un format concurrent le OOXML qu'il dit compatible, mais qu'il va modifier très rapidement de façon à ce qu'il n'y soit plus. Car que ne feraient pas les gens de Redmond pour s'assurer que leurs "clients" ne pourront pas aller voir chez le voisin.

    Et voilà Microsoft est retombé dans ses travers et refuse toute possibilité à ses victimes, car il s'agit bien de cela, de communiquer avec ceux qui ont refusé de se laisser enchainer.

    Avant j'utilisais Works comme logiciel, mais entre les différentes versions, comme pour Office, les fichiers n'étaient pas bien lus et les convertisseurs de Microsoft rendaient des résultats inutilisables. Mais depuis que j'utilise OpenOffice, je n'ai plus ce problème, j'ai beau passer d'une version à l'autre, je peux toujours utiliser mes fichiers créés avec les versions précédentes et la compatibilité avec le format word 2005 est suffisamment bonne pour me permettre de transmettre des documents utilisables à des utilisateurs de Office. Du moins tant qu'ils peuvent lire les formats de office 2005, car dans le cas de Office 2007, c'est loin d'être super.

    En conclusion, Microsoft a beau nous faire des promesses, il a toujours refusé et refusera toujours de jouer le jeu de l'interopérabilité. Plutôt que de participer, au développement d'ODF, il préfère sortir son propre standard. Et comme d'habitude, il empêche ses clients fidèles de garder leur ancienne version de Office.

    Sinon, en ce qui concerne votre article, contrairement à ce que disent certains, je le trouve relativement neutre. Mais il aurait été peut-être de bon ton de ménager la susceptibilité de certains dont les intégriste

  • amelo-meli
    amelo-meli     

    Dès lors qu'un journaliste n'est pas du même avis que vous, il cesse de l'être ?

  • Tutus_pas_fling
    Tutus_pas_fling     

    uste pour signaler qu'il a encore des places vacantes au sein de l'équipe marketing de Microsoft. Pour le reste, la technologie n'est pas statique. Celui qui arrive généralement après les autres a vite fait d'en tirer profit, le temps d'un round de piste avant d'être rattrapé et dépassé à son tour. Le plus important c'est de pondre un bon concept qui répond aux besoins et surtout qui innove ! Ce débat est donc relativement stérile car il accepte comme précepte, l'immobilité. Je me souviens bien des premiers convertisseurs de traitements de texte !

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire