En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Offshore : les raisons de sa faible pénétration dans les entreprises européennes

Mis à jour le
Externalisation
 
Externalisation - Externalisation

Le cabinet d’études Forrester Research dresse, dans une étude consacrée aux critères de choix d’un prestataire, une liste des freins à l’externalisation dans les pays à bas coûts.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • kakoos
    kakoos     

    Oui oui

  • l'auteur
    l'auteur     

    Loin de moi l'idée de faire la promotion de l'offshore. Je ne fais que relater les propos de l'étude. En outre, on ne peut nier que les grandes SSII françaises, Capgemini en tête, se montrent particulièrement actives à ce niveau depuis 2 ans y compris en France.
    bien cordialement

  • fdjklfdjflk
    fdjklfdjflk     

    Selon Forrester, cet appel à des armées de prestataires sur site a freiné la capacité des entreprises continentales à se structurer pour mieux segmenter le travail dans l'optique d'une externalisation. Enfin, le cabinet estime que les sociétés indiennes ne font pas assez d'évangélisation auprès des entreprises européennes.


    Je suis +1000 avec cette citation. Mais ce réservoir de profils juniors fait les grandes fortunes des SSII "fournisseur de ressources humaines" à la française!!!

  • lovesurfeur
    lovesurfeur     

    Ouf la fin de l'article est rassurante car c'est tellement important de valoriser l'off-shore : les français n'attendent que ça.

Votre réponse
Postez un commentaire