En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Syntec numérique lance une opération vérité sur les chiffres du chômage

Syntec numérique lance une opération vérité sur les chiffres du chômage
 

La chambre professionnelle des SSII, des éditeurs et des sociétés de conseil en technologies vient de livrer un premier tableau de bord en partenariat avec le cabinet de conseil Bipe. Il fait état d'un taux de chômage de 7% chez les informaticiens.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • MUNCI
    MUNCI     

    Lire la réaction du MUNCI à cette étude : http://munci.org/Operation-mi-verite-mi-embrouillage-du-Syntec-Numerique-sur-les-chiffres-de-l-emploi-informatique

  • MUNCI
    MUNCI     

    La plupart de ces chiffres sont connus de longue date, publiés par le Min. du Travail (voir notamment http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/M-Informatique_et_telecommunications.pdf) et déjà diffusés sur le site du MUNCI à de nombreuses reprises.

    En revanche, le MUNCI dément les commentaires totalement erronés du Syntec Numérique, ou plutôt de son président, cités dans cet article et publiera très bientôt de nouveaux rectificatifs en ce sens.

    En particulier :

    - la dernière nomenclature ROME de Pole Emploi ne date pas de "7 ou 8 ans" mais de fin 2009 et elle comprend bien les postes de testeur, web designers... voir : http://munci.org/De-nouveaux-codes-Rome-pour-les-metiers-du-numerique-informatique-web-telecoms

    - il est faux de dire que certains acteurs sont non référencés dans ce périmètre : en effet le périmètre en question (fourni chaque trimestre par l'enquête emploi de l'INSEE) est un périmètre professionnel (ie. les effectifs des métiers IT tous secteurs confondus) et non un périmètre sectoriel (ie. les effectifs tous métiers confondus du secteur IT).

Votre réponse
Postez un commentaire