En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Paie des armées : les bugs pourraient perdurer plus de deux ans

Mis à jour le
Paie des armées : les bugs pourraient perdurer plus de deux ans
 

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, n'est pas au bout de ses peines avec Louvois, le logiciel de paie de l'armée de terre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • peutetre56
    peutetre56     

    Le journaliste qui a rédigé cette note a oublié de faire son métier. Plutôt que de nous faire pleurer sur les bons d'achat il aurait pu analyser ce projet avec ses tenants et aboutissants. Par exemple, combien les opérateurs on touché dans cette affaire et de combien il vont rallonger la note à cause de bugs dont ils sont probablement coauteur ? Sans polémiquer outre mesure sur leur rôle de balayeuse à fric des marchés public il est temps d'ouvrir les yeux sur les pratiques de plus en plus propice à la corruption de notre démocratie convertie jusqu'à l'os à l'économie de marché. L'armée française qui n'est plus Notre armée ne maitrise même plus son système d'information, il est temps de la privatiser et régler enfin ce problème des fonctionnaires bureaucrates qui nous coûte si cher.

  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    Ce ne serait pas une question de connecteur entre différentes bases aux formats de données incompatibles l'une avec l'autre ?

  • Photo73
    Photo73     

    JD Merchet en a parlé sur http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Exclusif-l-incroyable-inertie-administrative-qui-a-conduit-a-la-catastrophe-Louvois-actualise_a954.html et le lien sur son blog pour l'article antérieur.
    Bugs connus mais rien n'a été fait pour embaucher du monde afin de pallier ces défauts. Et on s'étonne. Ça doit être étendu à toutes les armées, à terme.

Votre réponse
Postez un commentaire