En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Paiement NFC : la fin d’un rêve
 

« L’application est depuis des mois sous respiration artificielle »

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Lemonway
    Lemonway     

    Le paiement par NFC, comme le paiement mobile avec les applications, est une innovation technologique que l'on ne peut pas arrêter. Par contre il est vrai qu'elle prends du temps. Comme toutes les innovations dans la monétique et le paiement, les révolutions dans les usages sont des révolutions de velours, lentes. Alors que nous sommes habitués à un monde rapide en superficie grâce à Internet. Mais rappelons-nous du nombre d'années qu'il a fallu au groupement Cartes Bancaires, pour passer d'une startup dans les années 80 à une réussite commerciale. Le plus difficile, c'est de constater que nous ne sommes pas les premiers en France à massifier le paiement mobile sans contact. Il y a de meilleurs élèves, Dubai par exemple avec un plus grand nombre de téléphones NFC diversifiés sur le marché et des possibilités de payer sans contact dans la vie de tous les jours. Mais aussi dans certains pays en Afrique, par exemple au Cameroun ou au Mali avec la technologie Lemon Way.

  • NFCPro
    NFCPro     

    Je ne peux que m'interroger à la vue de cet article, qui résonne curieusement avec celui de votre confrère et ancien rédacteur adjoint de 01 Informatique.

    Mais pourquoi tant de haine pour le NFC? Quel est le problème? Entre les informations d'une impartialité largement contestables relayées par la presse - pour créer un buzz incroyable mais dont les retentissements se font encore sentir - et la nouvelle mort annoncée du NFC, qu'est-ce qui peut bien vous pousser à ces conclusions? Et pourquoi ne pas étayer un peu les articles avec des éléments chiffrés?

    Le NFC, ce n'est pas le paiement. Comme indiqué par Mr Rousselet, que je salue au passage, j'attire votre attention sur l'ensemble du paysage applicatif et sur les projets en cours. Le seul tord du NFC est certainement de vouloir trop jouer l'interopérabilité - un comble - là où il faudrait marquer une rupture technologique pour développer les usages (pêle-mêle l'authentification en e-commerce, les signatures numériques, l'identité numérique, le paiement, le transport, les paiements de proximité ou P2P, les aides aux usagers, etc)...

    Faire le procès du paiement NFC, c'est avant tout méconnaitre l'ecosystème déployé et les efforts des industriels pour développer des technologies et réseaux acceptants. Nous aurons besoin de Tiers de confiance, de développeurs d'applications, de certifications sécuritaires, j'en passe. Laisser les usages conduire les technologies, c'est aussi ouvrir la porte à la facilité et réitérer les divers problèmes de dérives rencontrés dans les nouvelles technologies faute de cadrage de l'innovation (attaques virales, piratages divers et variés, exploitation des données personnelles)
    etc

  • boufon42
    boufon42     

    Autant que je sache et selon de nombreux articles et vidéo sur le sujet le paiement sans contact par NFC n'est absolument pas sécurisé. La transmission des informations entre la carte bancaire et le lecteur NFC ne se fait pas de manière cryptée (tout est en clair). On peut facilement trouver des logiciels pour téléphones portables sur le Net permettant de lire une carte bancaire compatible NFC. J'imagine la facilité avec laquelle les pickpockets vont pouvoir facilement repérer dans quelle poche se trouve notre portefeuilles et même lire notre nom sans qu'on le sache. Dire que les banques nous remettent des Cb sans nous informer qu'elles sont compatibles NFC et donc lisibles par n'importe quel lecteur.

  • iggypost
    iggypost     

    Bonjour,
    Votre article est intéressant. L'importance de cette nouvelle technologie pour le grand public et pour le secteur bancaire avec les paiements sans contact est quand même grande à l'avenir. C'est le cas aussi pour les collectivités et services dans les transports publics.
    Dans le cas des paiements NFC, la seule chose qui freine est de ne pas disposer de cette technologie sur les appareils Apple. le jour ou la pomme lancera son iPhone NFC alors on peut imaginer que les acteurs du marché seront prêt à suivre le mouvement.

    Car deja l'utilisation de la NFC se fait de plus en plus dans le secteur du retail (appliqué aux bibliothèques publiques), et aussi dans le domaine de la santé (aide à domicile, soins infirmiers auprès des personnes dépendantes).
    la NFC peut être utile dans bien des domaines comme celui de la sécurité (gestion des rondes et des biens sensibles). Elle offre aussi un ticket d'entrée relativement abordable, une façon d'optimiser ses coûts.
    Le CITC Eura RFID à Lille fait beaucoup pour promouvoir la NFC en France. il suffit de visiter leur "smarthome" pour se rendre compte du potentiel de cette technologie.
    Si vous souhaitez plus d?infos sur les applications de cette technologie, visitez également ce lien. http://www.nfc-tracker.com/fr/accueil/
    bien à vous.

  • yzarth
    yzarth     

    Payer avec un QRcode? J'espère qu'il s'agit d'une erreur. Cette solution est très efficace dans certains cas d'applications métiers mais certainement pas pour payer! C'est une aberration du point de vue de la sécurité. Le payement via mobile n'a pas décollé mais au moins c'est une solution respectant des normes de sécurité avec des échanges de donnés chiffrés. les QRcode feront la richesse des adeptes de l'hameçonnage.

  • phrousselet
    phrousselet     

    Votre conclusion est curieuse ! il ne s'agit pas d'un problème technologique - NFC ou QRcode- mais de l'intérêt des utilisateurs pour le paiement sans contact. La killer app du sans contact est vraisemblablement le transport qui a un modèle économique viable et par son usage fréquent familiarise l'utilisateur avec cette technologie. C'est pourquoi nous travaillons à l'ADCET sur une carte bancaire intégrant une application de transport et qui permettra en un seul geste de payer et d'enregistrer un titre de transport. L'accès immédiat et simple à un service peut justifier l'usage du paiement sans contact.Philippe Rousselet Secrétaire Général

Votre réponse
Postez un commentaire