En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

PC et serveurs zombies : quels risques pour l'entreprise ?

PC et serveurs zombies : quels risques pour l'entreprise ?
 

Selon l'éditeur de sécurité Damballa, 3 à 5 % des machines en entreprise sont contrôlées par des réseaux de pirates, des botnets, et servent à des attaques ciblées ou à héberger des contenus illégaux.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Papourazzi
    Papourazzi     

    Tant qu'à se donner le travail de faire des statistiques épatantes (3 à 5%), ne serait-il pas fort instructif d'en avoir les résultats éclatés pour différentes catégories de systèmes, je pense surtout au trio Mac-Lin-Win.

  • Phy.
    Phy.     

    Faudrait peut-être que M$ fasse un effort dans l'envoi des patchs en question !

    Un petit exemple en tant que particulier : je viens de recevoir une mise à jour "standard" de Windows, c'est-à-dire "importante", car elle "corrige des failles par lesquelles des tiers malveillants pourraient faire bobo à mon PC etc", bref, tout le tintouin habituel. Sauf que...

    Il y a un message avec ,qui m'avertit que la mise en place de cet "update" implique que j'accepte le contrat de licence qui va avec !!!!!!

    Manifestement, c'est Lara Crosoft qui veut me refourguer Windows Live Care sur mon PC. Or, quand j'avais remplacé Norton (pré-installé, bien sûr !) par Kaspersky, le premier m'avait foutu une grouille pas possible m'empêchant d'installer le second ; alors, Windows Live Care, même gratuit, sur ma bécane, pas question !

    Seulement, voilà : ce qui m'est présenté comme un "update standard, c'est-à-dire quasi impératif" est en fait une installation de nouveau programme dont je n'ai que faire. J'ose à peine imaginer le casse-tête des DSI pour gérer les dites mises à jour de ces fameux patchs, et tout le bénéfice pour tout le monde si la Bande à Billou présentait ses updates bien classés comme il faut sans les mélanger n'importe comment !

    Ah, j'oubliais... presque pour tout le monde : ça porterait atteinte à la sacro-sainte hégémonie de "la firme de Redmond", on sait jamais, des fois qu'on inciterait les utilisateurs à penser, ils pourraient être tentés d'apprendre les rudiments de l'informatique et qui sait, un jour, de bidouiller sur Linux, qui comme chacun sait, ne s'adresse qu'aux professionnels aguerris surfant jusqu'aux petites heures du matin sur les forums pour trouver une réponse à leurs soucis...

    Valà, valà, encore un beau petit troll en perspective, je me suis défoulé, suis content, na.

  • otodidakt
    otodidakt     

    http://www.01net.com/editorial/405197/du-virtuel-a-la-realite/

Votre réponse
Postez un commentaire