En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Petit manuel d'optimisation fiscale à l'usage des sociétés high-tech

Petit manuel d'optimisation fiscale à l'usage des sociétés high-tech
 

Les géants américains de l'Internet utilisent de manière intensive l'évasion fiscale vers les paradis fiscaux. Revue de détail des recettes utilisées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    Il est urgent de faire prendre conscience aux multinationales que leur système est anti-productif à court-moyen terme. Pourquoi urgent ? L'économie mondiale ne se fera pas toute seule une reprise avec les seuls Etats-Unis qui, s'ils sont encore les plus riches, c'est grâce à une procédure condamnable en temps de crise. 1- changer de procédure et payer ses impôts dans tous les pays où les multinationales exercent, cela développera la consommation 2- ceci fait, patienter que la sauce prenne dans les pays émergents 3- revenir à ce système lorsque la croissance sera revenue partout mais de manière moins extrémiste et systématique. Dans un premier temps, ce sera une perte mais un investissement d'avenir. L'endettement des Etats industrialisés est à un seuil intolérable pour l'économie mondiale qui ne permettra pas d'ouvrir de nouveaux marchés, donc de créer des potentiels de revenus, donc une reprise économique. Dans le cas contraire, je crains un effondrement du système économique mondial. Tout au moins, une longue période d'obscurité à traverser avec tous les aléas que cela induit.

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Et après on s'étonne encore que de la viande de cheval au départ devienne de la viande de boeuf à l'arrivée ? Qu'un produit qui fait le tour d'Europe voir même du monde coute moins cher après avoir été transporté en camions, bateaux etc... de retour dans le Pays d'origine du produit ? En fait c'est presque amusant le Fisc et la Justice qui essayent de démonter les systèmes "d'optimisation" fiscale des industriels en tous genre, parce que sauf erreur de ma part ces deux institutions travaillent en fonction des lois ? En fait c'est peut être aux politiques, qui pour certains en croque, de ce système véreux qu'il faudrait demander de changer les lois, pour que le Fisc et la Justice puisse plus facilement condamner ces fraudeurs "légaux", mais évidemment quand se sont les mêmes qui doivent pondre des lois pour empêcher cela, sont aussi ceux qui profitent du système, avec des rapports plus que douteux avec certains industriels (lobbying, conseiller, ancien employé de...) je vois mal comment les lois pourraient changer. Mais évidemment je parle des lois qui s'appliquent aux gros, riches, politiques... parce que pour le commun des mortels, l'age de la retraite, les annuités, devoir travailler plus pour gagner moins, là il savent les modifier, puisque eux ne sont pas concernés, étant donné qu'on ne verra jamais un ministre "devoir" travailler jusqu'à 67 ans, avec 41 annuités pour l'instant, pour y avoir droit. J'ai bien entendu parler d'un référendum pour savoir s'il faut "des politiques honnêtes, ou si les Français préfèrent des fraudeurs pour les diriger", je caricature à peine, pourquoi ne pas consulter les Français sur le système de retraite des ministres, sénateurs, députés, puisque qu'on cherche bien à faire des économies, au moins ce ne serait pas les mêmes qui s'auto-octroient des droits à retraite qu'ils ne méritent absolument pas.

  • taupette
    taupette     

    Même s' il est difficile de prouver l'illégalité de ces man?uvres, le minimum serait que les administrations de l'état ne soient pas complices !
    Quand on voit un Ministre de la Défense se rendre en Irlande pour signer le fameux contrat Open Bar de Microsoft , on se demande si c'est bien nécessaire de payer des fonctionnaires de la DNEF pour récupérer ce que le Ministère de la défense gaspille par ailleurs.
    Une instruction claire dans les cabinets de nos Ministères pour ne pas accepter des pseudos prestations d'expertises presque gratuites de Microsoft ou de ses partenaires seraient un premier pas pour laisser place à une certaine concurrence.
    De même, la recherche du mot Microsoft ou Oracle au BOAMP donne des centaines de réponses dans les appels d'offre de l'état :
    Comment accepter que les règles de la concurrence et des marchés publiques soient ainsi bafouées ?
    Comment accepter que des sociétés comme Oracle puissent répondre à des marchés publiques de l Etat alors qu'elles sont condamnées à des redressement fiscaux alors qu'un des premiers documents exigés pour pouvoir répondre est un engagement sur l'honneur que la société ne fasse l'objet d'aucune poursuite ou condamnation judiciaire ?
    Nos Ministres doivent être exemplaires n'est ce pas ?

Votre réponse
Postez un commentaire