En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Peut-on faire confiance au Blackberry ?

Mis à jour le
Peut-on faire confiance au Blackberry ?
 

Les entreprises se méfient de plus en plus de la sécurité du système Blackberry, craignant des attaques d'espionnage industriel. 01netPro fait le point sur la question, témoignages à l'appui.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Politique
    Politique     

    un tehorem à 3500 Euros l'unité qui ne s'utilise que comme un téléphone classique (temoignage utilisateur)car sa sécurité est ''horrible à mettre en oeurvre''
    cela fait une dépense drastique sur le dos des contribuables. que fait la cour des comptes?

  • BOB5034510
    BOB5034510     

    Tout à fait d'accord avec vous !
    Journalistes ou Technicos commerciaux ?

  • Crystal30
    Crystal30     

    Je suis d'accord avec le contenu de l'article mais pas vraiment avec l'image finale qu'il veut donner.
    Je me souviens d'avoir régulièrement entendu des discussions pseudo-techniques de cadres supérieurs qui critiquaient la sécurité du Blackberry alors qu'ils utilisaient .....un Iphone standard sans aucune couche de sécurité additionelle !

    bref, le Blackberry reste une solution particulièrement bien sécurisée, fiable et bon marché pour la grande majorité des entreprises françaises....sans parler de son coût de possession toujours le plus bas du marché.

    Les entreprises qui peuvent se permettre l'investissement, la mise en place et l'administration de solution sécuritaire mobile de bout en bout représentent un minorité....de même que ceux qui peuvent être concernés par le fait que certains états lisent leurs e-mails !

    bref, si vous ne vendez pas de sous-marin nucléaire et n'avez pas le budget et les équipes pour gérer d'innombrables surcouches sécuritaires....je ne connais toujours pas d'équivalent au même niveau de sécurité et dans la même game de prix.

    et pourtant, cela fait 15 ans que je gère ce genre de service en entreprise internationale.

  • RSSI
    RSSI     

    Une bonne publicité déguisée pour Thales et consors.

    Bravo au ''journaliste'' de 01

  • XAVIER375
    XAVIER375     

    Je suis d'accord à 100% avec vous et je suis moi aussi utilisateur d'une solution fiable et unique en son genre et vraiment facile à utiliser.
    Allez faire une visite sur : www.cryptofrance.fr

  • BLANCA75
    BLANCA75     

    Non, ce n’est pas un ‘’excellent’’ article, mais un article de plus et largement inspiré de ce qui a déjà été publié maintes et maintes fois depuis plusieurs années.
    Sur le net, vous y trouverez le PDF d’un excellent rapport réalisé par expert de la police canadienne qui démontre, en toute objectivité, les plus et les moins du BB.
    Ne pourrait-on enfin, faire un article sur des solutions de sécurité mobile, fiables qui existent sur le marché ?
    Ce type d’article est certes intéressant mais, hélas, je crains, encore une fois, qu’il ne serve qu’à susciter la curiosité des gens et je ne serai pas étonné que les ventes rencontrent un nouveau pic à la hausse d’ici quelques jours …
    Dans cet article, il est précisé que les systèmes cryptés disponibles actuellement sur le marché sont onéreux et fastidieux à l’utilisation.
    Je suis d’accord sur un point, le prix, mais pas pour le reste. En effet, je suis ce qu’on appelle un ‘’nomade’’ dans mon entreprise. Il y a plus de 2 ans notre PDG, utilisateur d’un système français, connu et obsolète, a décidé de réagir et de nous équiper d’un nouveau dispositif, (j’essaie de me concentrer pour éviter de faire de la pub…) autorisé et testé par l’ANSSI. Nous avons depuis une flotte d’environ 80 mobiles dont une trentaine de Smartphones et le reste en PDA.
    Je peux vous assurer que ces nouveaux systèmes sont d’une simplicité ‘enfantine’ à l’usage. Et il n’y a pas de contrainte, bien au contraire.
    Je vous souhaite à toutes et à tous un très bon week-end.

  • iPhone 5
    iPhone 5     

    De quels échange "confidentielles" parlons nous ?

    Car si il s'agit de mails, vous croyez vraiment que d'envoyer des mails depuis l'entreprise au travers d'Internet garanti vraiment un meilleur niveau de sécurité ?

    Un vrai RSSI vous dira que la sécurité commence par l'identification des biens et des risques auxquels ils sont exposés ; si il est possible depuis une entreprise d'envoyer des informations confidentielles ou d'une haute valeur ajoutée depuis un terminal mobile c'est que la gestion/administration de la sécurité est à revoir...

    La sécurité n'est pas une affaire de techos ou de geeks : c'est un processus organisationnel.

    Ne croyez pas que parce que cet article cite de grandes entreprises que celles ci sont irréprochables et le meilleur exemple du point de vue de la gestion de la sécurité, d'où leur craintes...

    Thales est bien placé pour interdire des solutions de sécurité "propriétaires" ou "opaques" car eux même vendent des solutions propriétaires avec des mécanismes d'encryption non standards (contrairement à AES 256) et pour lesquelles le niveau de fiabilité est encore plus dur à démontrer...

    Enfin, cet article omet volontairement ou non, de citer les certifications internationales de sécurité auxquelles les solutions et infrastructures de RIM sont agréées tel que Critères Commun niveau EAL2+ par exemple.

    Tiens, EAL2+ c'est également le niveau de sécurité de la solution VPN MPLS Equant/Orange : cela signifierait-il que RIM a le même niveau de sécurité que le réseau d'interconnexion sécuriés d'Orange ou l'inverse ?


    Quant à l'interdiction des BB dans les ministères, êtes vous sûrs ? En effet, les terminaux RIM ne sont-ils pas utilisés au Minefi et également chez GDF ?

  • Suppose
    Suppose     

    LA méfiance est de mise et bien placer. Souvenons-nous de l'affaire entre Thomson et Raytheon (avant leur rapprochement) sur le réseau Sivam au Brésil en 1994 . Raytheon accusé alors d'avoir bénéficié des informations de la NSA (et du système d'écoute Echelon) sur les fax échangés entre Le Brésil et Thomson.

Votre réponse
Postez un commentaire