En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour l’April, « le tour de France du numérique pour l’éducation » sert de show-room à Microsoft

Pour l’April, « le tour de France du numérique pour l’éducation » sert de show-room à Microsoft
 

Partenaire de l’opération, Microsoft fait des démonstrations aux enseignants de sa tablette sous Windows 8 et de sa table tactile.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Blononor
    Blononor     

    Microsoft ne met pas un couteau sous la gorge de chaque personne qui assiste aux présentations. Chacun est libre de son choix. Microsoft investit de l'argent pour faire de la pub pour son OS. C'est choquant ça? Ah oui, parce qu'on s'adresse à l'Educ Nat!

    Moi ce qui me choque c'est Apple qui agit en sous-marin pour placer ses tablettes en France alors que les profs considèrent iOS comme trop verrouillé. Mais les enseignants n'achètent pas pour l'Education, alors leur avis, hein... (non,je ne suis pas enseignant). Quel marque de respect!

    @Matthieu G: tout à fait d'accord!

    Entre démonstration commerciale et corruption, qu'est-ce qui est le plus répréhensible?

    D'autre part des enseignants exposent également leurs créations sur ce Tour de France du Numérique. Et sauf preuve du contraire ils ne sont pas salariés chez Microsoft.

  • grocanar
    grocanar     

    Allez un petit effort de recherche sur internet vous aurais permis de voir que cela avait été fait en particulier en ce qui concerne le conseil général de Corrèze. Que microsoft donne des sous pourquoi pas. Mais la démonstration ne doit pas tourner uniquement autour de ces produits

  • Matthieu G
    Matthieu G     

    C'est un partenariat, cela veut bien dire ce que ça veut dire : Microsoft met à dispo des appareils, et allonge sans doute quelques ecus sonnants et trébuchants pour la logistique et autres faux frais, en échange, cela leur permet de promouvoir indirectement leur marque auprès des enseignants . L'April ferait mieux de s'insurger sur les tas de tablettes Ipads distribuées dans les écoles primaires et collèges par les conseils généraux, le tout aux frais du contribuable.

Votre réponse
Postez un commentaire