En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Pour une feuille de route de la télésanté en France

Mis à jour le
Pour une feuille de route de la télésanté en France
 

La télésanté suscite de grands espoirs. Elle doit améliorer l'efficacité de notre système de santé, nous aider à mieux gérer la dépendance tout en réduisant les coûts. Malheureusement, pour l'heure, peu de progrès sont au rendez-vous.

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Stevand
    Stevand     

    Cher Dr,
    D'abord merci de cette lecture attentive et constructive.
    Pour le détail du calcul du coût par an, les 500 millions incluent des coûts hospitaliers de dossiers patients indirectement liés au DMP. J'ai choisi de retenir le coût direct du DMP "au sens large" (210 millions), qui me parait plus adapté pour évaluer la gestion du projet. Cela dit, qu'on arrive à un ou à deux euros ne change pas vraiment l'ordre de grandeur...et en aucun cas ne justifierait qu'on se félicite du résultat, malheureusement.
    Sur le fond de votre remarque sur ce point, oui, trois fois oui, évitons de réitérer les erreurs du passé, sans nécessairement tout reprendre à zéro.
    Quant au coût d'opportunité par rapport au recrutement d'infirmières, je crois comme beaucoup que le système de santé appelle une refonte systémique. Dans le système que nous connaissons, le vieillissement demanderait d'embaucher un nombre de soignants tel que l'option devient (fiscalement) irréaliste. Nil novo: à toutes les étapes du développement de la médecine il a bien fallu trouver un équilibre humain entre soigner l'urgence et préparer l'avenir. Et aujourd'hui améliorer la médecine autour du papier ou de solutions non intéropérables me paraitrait vaguement anachronique.

  • leinade2003
    leinade2003     

    votre article appl plusieurs remarques

    1)quand vous dites que 210 millions d euros pour le DMP c est bien peu, vous oubliez que la CDC parle de 500.Vous faites aussi un rapprochement avec 1 euro/français et par an.C est en réalité 2.5 mais surtout cela représente le coût de 5000 infirmières pour un DMP qui de l avis général et de la CDC est un échec et n est pas utilisé.Alors si un jour vous êtes malade et que vous faites partie des 0.08% des français qui ont un DMP, je pense que pour les 5000 infirmières manquantes, ce sera peut être celle qui aurait du prendre soin de vous.
    2)Quand a confier plus de responsabilité à l ASIP pour la suite, encore faudrait il que ceux qui ont fait échouer ce projet ne la dirige plus.
    En tant que chef d entreprise, je pense que si un de vos collaborateurs vous plante des projets, vous hésiterez à lui en donner d autres.
    Quand aux bienfaits de la isanté esanté et Msanté (pourvu que M veuille bien dire mobile), je suis d accord à un point pres , tous ces termes sont du marketing.Par contre , oui les technologies évoluent et il serait bien que la Santé des français en bénéficie.
    Encore faudrait il concevoir les outils avec les médecins et soignants des la conception pour éviter les graves erreurs du passé.
    D SOLARET

    ps si vous souhaitez en savoir plus vous me trouverez sur linkedin

Votre réponse
Postez un commentaire