En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Que nous prépare le Web 3.0 ?

Mis à jour le
Web 3.0
 
Web 3.0 - Web 3.0

Buzzword, utopie, évolution ou révolution humanitaire ? Les nouvelles générations du Web, avant même d'exister, prêtent déjà à controverse. Plusieurs directions se dessinent : Webs sémantique ou symbiotique, ubiquitaire, temps réel, 3D, Internet des objets?

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • ONE PLACE
    ONE PLACE     

    retrouvez tous les acteurs du WEB 3.0 sur le TIME2MARKET, le salon du Mkt 3.0 et de l’hypermkt.
    http://www.time2market.fr
    salonT2M@one-place.fr

  • Magdane
    Magdane     

    J'ai trouvé un lien assez complémentaire à l'article, qui me semble intéressant : http://www.blog-med-in-web.com/2011/10/le-web-3-0-lere-du-web-semantique/

  • webwave
    webwave     

    Très bon article. Les choses évoluent assez rapidement. si vous voulez approfondir le sujet je vous conseille cet article : http://webwave.fr/Blog/?p=492

    Il emt en avant les besoins auxquels vont répondre les nouvelles applications du web 3.0 à travers une schématisation proche de la pyramide de Maslow. Celà vous permettra de voir l'évolution avec les besoins du web 2.0 qui ont déjà bien tournés sur le net.

    A bientôt

  • toupil
    toupil     

    Très bon article.
    Je pense qu'au dela de l'aspect sémantique, le web 3.0 sera plutôt porté sur le temps réel de l'information, accessible sur n'importe quel support (ordinateur, mais également téléphone portable, iPad et Kindle, etc...)

  • Franck Magnin
    Franck Magnin     

    Bonjour uimé,
    Je comprend vos remarques. Je vais essayer de préciser l'approche que j'ai eu pour ce graphique. F. Cavazza ou J. Atali, ont une parole qui porte, indépendamment du fait qu'elle soit appréciée ou pertinente.
    Notoriété, pourvoir d'influence ou de conviction, appelez cela comme vous préférez. En la matière, le graphique ne prétend assurément pas à l'exhaustivité et vous avez raison de le souligner. Ce graphique ne fonctionne en aucun cas comme un label de qualité des propos des uns et des autres. En revanche, la sélection qui a été faite vise à illustrer à partir de repère connus du plus grand nombre, les catégories proposées et permettre à chacun de prendre du recul vis à vis des sources d'information en les mettant en perspectives. Ce graphique est une base de départ pour venir positionner vos propres sources de références. Tout mon propos est précisément d'aborder le sujet facilement "polémique" du web 3 en prenant suffisamment de recul pour dépassionner le débat et proposer un regard plus objectif.

  • futile
    futile     

    SUper commentaire !! meilleur que l'article je pense , tu devrais avoir ton blog !

  • uimé
    uimé     

    Vous faites énormément d'honneur à Fred Cavazza en le citant. Son blog est certes intéressant, mais parce que Fred, pour entretenir sa réputation (qui le nourrit puisqu'il vit en vendant son conseil), reprend tous les concepts qu'il voit passer. C'est un bon vulgarisateur, mais ni un génie, ni un expert. Au royaume des aveugles les borgnes sont rois, si son blog a tant de succès c'est que peu de gens vont chercher l'information à sa source, malheureusement très souvant en anglais.
    Quant à Attali, il est capable de sortir de telles énormités sur le Web qu'on se demande parfois s'il sait réellement de quoi il parle...
    C'est dommage car vos catégories sont pertinentes.

  • Nacyl
    Nacyl     

    Au commencement était l'Homme.
    La technologie aidant, il a collecté l'information, l'a mise en forme et diffusée à l'échelle de la planète.
    Le WEB était né mais ce n'était pas suffisant.
    Est arrivé le WEB 2.0, là l'Homme pouvait enfin dialoguer avec ses semblables par le biais des réseaux sociaux ou en temps réel (ou presque) par le biais de messages courts perdant au passage une partie de sa pudeur mais aussi de son intimité.
    Pas de problème, tout se faisant sur la base du volontariat...
    Mais il ne s'arrêta pas là.
    Lui restait à rendre toutes ces informations "intelligentes" (oubliant au passage que l'intelligence se trouve entre la chaise et le clavier).
    Et c'est là qu'arrive le WEB 3.0.
    A la croisée des mondes, il promet une information intelligente, capable d'être structurée comme le langage et de donner des réponses bien plus pertinentes qu'un simple moteur de recherche, le tout, alimenté en permanence et par tout le monde.
    Pour ceux qui ont lu Hypérion, on se rapproche de plus en plus de l'infosphère !
    L'information où on veut, quand on veut, comme on veut.
    Mais au détriment de quoi ?

    En France, hadopi grignote nos libertés. Le WEB 3.0 fait potentiellement plus fort puisque, comme le WEB 2.0, chacun "prend la responsabilité" de ce qu'il met à disposition.
    C'est bien beau mais à l'époque où tout s'achète et tout se vend, que risquent de devenir notre vie privée et notre identité noyés dans un flux de data ?
    Délire paranoïaque ?
    Peut-être, ou pas...
    Le risque est bel et bien de transformer l'Humain en "data comme les autres".
    Un Homo-Informaticus.
    Si on rajoute à ça les nanotechnologies et le transhumanisme, l'image change sensiblement.
    Mais c'est sans compter que notre réseau préféré n'est pas conçu ni architecturé pour supporter tout ça.
    A quand une consultation nationale sur le sujet afin d'éviter que le seul moyen de nous protéger un peu soit une bonne vielle coupure réseau ?

Votre réponse
Postez un commentaire