En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Quel avenir pour les SSII d'ici à 2015 ?

Quel avenir pour les SSII d'ici à 2015 ?
 

Selon le G9+, une association d'anciens élèves de grandes écoles high-tech, l'évolution du secteur des services va se jouer à plusieurs niveaux, entre industrialisation, consolidation et proximité client.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • bibi fricfrac
    bibi fricfrac     

    Oui, mais spécialement par des sociétés très impliquées qui proposent ces services sous ce terme édulcoré pour la même raison.

  • evarann
    evarann     

    Que sont les SSII sinon la volonté d'un entrepreneur ou parfois ex-freelance d'embaucher un puis 2 puis 10 puis x salariés - et de déployer une force commerciale pour ses seuls employés - plutôt que de travailler avec un réseau de freelances partenaires de confiance?
    A chaque création d'entreprise, à chaque montage d'offre ou projet correspond un choix entre ressource salariée ou coordination d'expertise voire d'équipe freelance.
    Cdt
    Florent Daversin
    Consultant CRM freelance
    Fondateur Freelance Business Club, le réseau social des consultants informatique indépendants et leurs clients.
    http://www.freelancebusinessclub.com

  • V.....
    V.....     

    Compte tenu du poids des SSII et à travers elle, leurs clients qui souhaitent ne pas se prendre la tête à gérer trop de fournisseurs. La politique de référencement traduit cette volonté, surtout que c'est ensuite plus facile de faire pression sur ceux qui restent...

  • evarann
    evarann     

    Toujours rien sur les freelances... pourtant une fois la crise passée, comment le marché pourra t'il retenir les nombreux experts salariés prêts à franchir le pas de l'indépendance? et comment imaginer que les freelances resteront "en marge" du marché sans essayer de capter eux-même un certain nombre de contrats avec l'aide de partenaires sur-mesure?
    Cdt
    Florent Daversin
    Consultant CRM freelance
    Fondateur Freelance Business Club, le réseau social des consultants informatique indépendants et leurs clients.
    http://www.freelancebusinessclub.com

  • V.....
    V.....     

    Même en anglais le terme "offshore" est utilisé dans le business. A la base pour désigner les places financières faiblement taxées et/ou peu regardantes sur l'origine des capitaux

  • Halberto Zweistein
    Halberto Zweistein     

    "offshore" en anglais signifie "en mer près des côtes" ;
    "offshore" en langue de bois franchouillarde = "délocalisation multi-forme sans vergogne dans les pays exotiques pour faire un max de bénèf".
    On voit bien apparaitre dans cette exemple la technique de désinformation qui consiste à dévoyer des mots anglais, dont raffolent les français, pour dissimuler des intentions qui sont inavouables de façon explicite

  • photocop
    photocop     

    Et il ne se gène pas de le faire. De même que les vendeurs de logiciels spécialisé.

  • Traroth2
    Traroth2     

    Pour avoir eu l'occasion de travailler avec des Indiens (Infosys), je dois bien dire que pour l'instant, je ne suis pas trop inquiet. Ils sont encore loin d'avoir le niveau de compétence qu'on peut attendre ici. Ca viendra, mais ce n'est pas encore pour demain.
    De plus, la prestation nécessite une proximité, une fluidité dans les échanges qui ne convient pas vraiment à l'offshore. L'impact existera, mais de manière plus indirect : au niveau des éditeurs de logiciels, on peut imaginer un niveau de délocalisation énorme, et les informaticiens ainsi rendus "disponibles" feront des dégâts sur le marché du travail !

  • Traroth2
    Traroth2     

    Bon, Kevin, maintenant tu retournes sur jeuxvideos.com, ok ?!

  • Traroth2
    Traroth2     

    Se débarrasser du métier informatique, ça veut dire se renoncer en même temps à l'avantage concurrentiel qu'il peut représenter : ce que Cap Gemini peut faire pour vous, il peut le faire aussi pour votre concurrent !

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire