En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rachat de SFR: pourquoi Bouygues surenchérit et joue son va-tout

Martin Bouygues a réussi à associer la Caisse des dépôts et consignations, à sa nouvelle offre, comme investisseur institutionnel
 
Martin Bouygues a réussi à associer la Caisse des dépôts et consignations, à sa nouvelle offre, comme investisseur institutionnel - Martin Bouygues a réussi à associer la Caisse des dépôts et consignations, à sa nouvelle offre, comme investisseur institutionnel

En s'alliant avec la Caisse des dépôts et Pinault, Bouygues montre qu'il n'a d'autre issue dans les télécoms que de sortir par le haut en rachetant SFR.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Lennart
    Lennart     

    Cela dit Vivendi aurait tort de se précipiter puisque Martin se vante d'avoir encore quelques cartouches en réserve.
    Alors tant qu'a le plumer, autant le plumer entièrement.
    Drahi se retirera en temps voulu et Vivendi vendra au prix très fort un SFR dont pas grand monde voulait en 2013.

  • peter2010
    peter2010     

    Avec plus de 14 millions de clients dans le fixe et le mobile, Bouygues est sans aucun doute un plus grand groupe de télécoms que numéricable qui plafonne avec moins de 2 millions de clients tout compris. Et bien sur Bouygues aura beaucoup plus de chance de satisfaire toutes les instances de l'état Français (Arcep, Autorité de la concurence....) puisque l'Etat lui même affiché sa préférence "patriotique" d'un milliardaire Français plutôt que pour un "Exilé fiscal" !

  • Fakrys
    Fakrys     

    Bouygues est un enfant gâté capricieux et colérique alors facile de le provoquer et d'obtenir ce qu'on veut: manipulable à souhait!
    il ne sait que hurler!
    un fils à papa incapable et menteur, mauvais bluffeur en plus!
    Il prétend Niel plus riche que lui alors que lui possède moins de Bouygues que Niel de Free donc évidemment: Bouygues s'est bien plus enrichi mais pas son propriétaire, en proportion.

    Bouygues: le béton à la télé puis dans le téléphone, on m'expliquera un jour ce qu'il peut bien faire là dedans! des marottes! des crises...
    il y en a marre de Bouygues et ses menaces et ses tentatives vaines y compris si elles aboutissent, à le rendre encore plus vaniteux et bouffi de fric et d'orgueil!

    Bouygues n'est rien, Niel et Drahi se sont faits eux mêmes et eux méritent leurs réussites.

Votre réponse
Postez un commentaire