En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rachat de Sun par Oracle : faut-il avoir peur pour MySQL ?

Mis à jour le
Rachat de Sun par Oracle : faut-il avoir peur pour MySQL ?
 

C'est une position délicate. Rachetée par Sun l'année dernière, la base de données open source se retrouve maintenant dans le giron d'Oracle, le plus grand éditeur de SGBD propriétaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • nexacorp
    nexacorp     

    Tokyo Cabinet, mais aussi Redis, MongoDB, CouchDB, Persevere, Flare, Luxio, Project Voldemort, ... sont d'excellentes alternatives modernes au usines à gaz SQL.

    Le problèmes est qu'elles s'adressent aux développeurs.

    Les personnes qui ne sont pas développeurs ou qui débutent sont perdues si elles n'ont pas leur PHPMyAdmin et leur code PHP avec des requêtes SQL. Il y a aussi beaucoup de personnes qui ne veulent pas évoluer, ou qui y sont forcées car elles doivent maintenir du vieux code.

    Mais il est évident que pour du nouveau code, le choix d'un moteur SQL de nos jours tient davantage de l'ignorance qu'autre chose.

  • low tech
    low tech     

    Si les produits Oracle étaient si buggés que ça je pense que l'éditeur aurait du soucis à se faire depuis bien longtemps ...
    Concernant le rachat de Peoplesoft et Siebel, loin de tuer les produits, Oracle a au contraire continué à les développer(tuer Siebel CRM ou PSFT HR après les avoir payer à coups de milliards de $ ça aurait quand même été stupide non !)
    Sinon concernant le monopole ... ou est il ?
    (à moins que l'on considère SAP, salesforce.com, Microsoft ou IBM comme des sociétés de deuxieme rang !)

  • mhausherr
    mhausherr     

    En fait postgre appartenait aussi à Sun et ce depuis plus longtemps.
    Le problème est donc le même voir pire vu que Sun avait déjà prévu de négliger postgre.

  • Ghostwalker
    Ghostwalker     

    Je vais être assez réducteur en mettant un +1 à cette proposition d'utiliser des bases de données orienté objet.

    Depuis que l'informatique existe on se disperses de manière empirique sans évolué alors que de nouvelle opportunité et de nouvelle technologie sont là.

    Ils seraient temps qu'un jour on se remette en question technologiquement parlant.

    -> Ghostwalker

  • Hi tech
    Hi tech     

    Incapable de développer un produit de qualité (tous les utilisateurs savent que les logiciels d'Oracle sont hyper buggés, surtout les premières versions), Oracle fait avec Sun ce qu'il a fait avec PeopleSoft et Siebel: racheter un concurrent ayant un meilleur produit pour le tuer. Et comme ça les clients étant face à un monopole n'auront plus qu'un seul choix, celui de payer au prix fort un produit mediocre. ou sont les autorités de régulation?

  • DarkVenoM
    DarkVenoM     

    Et pourtant, Media player classic un logiciel qui étaient incontournable il y a quelques années dixit framasoft "http://www.framasoft.net/article1479.html"semble aujourd'hui marcher au ralenti, la derniere version du logiciel date de 2007...

  • DarkVenoM
    DarkVenoM     

    Une bonne partie des développeurs sont effectivement des cons qui n'essayent pas de voir plus loin que le bout de leur nez... "http://www.bodysplash.fr/index.php?post/2009/03/16/La-prolétarisation-dans-les-sociétées-informatiques" cet article écrit vaut ce qu'il vaut mais décrit assez bien le fond de ma pensée.

    Les bases de données relationnelles sont utilisées depuis très longtemps, c'est pour ça que les gens les utilisent, elles ont une certaines fiabilité et une crédibilité (dans le cas d'oracle notamment) qui peut rassurer certaines entreprises. Cela dit elles sont des inconvénients, beaucoup de programmes sont orientés objets et il est difficile de persister objet, cela passe par des ORM difficiles a utiliser et qui impliquent des problèmes de performances lorsqu'ils sont mal utilisés. L'avantage des bases de données orientés objets et d'affranchir le développeur de ce genre de problèmes, sans être la solution miracle db4o (pour ne citer qu'elle) semble être une alternative intéréssante aux sgbdr traditionnelles. L'inconvénient est le traitement des données, je n'ai pas vu comment on pouvait traiter et consulter les données en dehors d'un logiciel Java/.Net avec des bases de données orientés objets. Cet inconvénient peut évidement etre très génant dans certains cas.

  • MeilleurSGBDduMonde
    MeilleurSGBDduMonde     

    Difficile d'imaginer que MySQL "tombe à l'abandon" avec 12 million d'installations, 65000 téléchargements par jour et surtout un fondateur riche et prêt à défendre son bébé !

  • ~RV~
    ~RV~     

    MySQL a été racheté, c'est le bon moment pour changer complètement le boulot des 2/3 des développeurs du monde, refaire les 3/4 des applications, convertir des milliards de données, adopter des concepts qui n'ont jamais pris, et réinventer la roue ... elle est bien bonne celle-là !
    Si SQL et les bases de données relationnelles sont autant utilisées, c'est peut-être parce qu'il y a de bonnes raisons ? Non ?

  • ~RV~
    ~RV~     

    Vous avez tout à fait raison, je confirme ... d'ailleurs cela m'est déjà arrivé : j'ai été victime d'une application critique basée sur une plateforme OS qui est tombée à l'abandon ... eh ben c'était pas de la tarte à maintenir ! Résultat : j'ai fini par tout redévelopper sur de nouvelles bases.
    "OpenSource = pérénité" c'est une idée à l'emporte-pièce complètement fausse, et pourtant c'est pas Bill Gates mais un développeur qui bosse essentiellement avec des projets libres et qui y contribue régulièrement qui vous le dit.

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire