En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

RSE, solutions collaboratives, GED : l’inévitable convergence

Claude Super
 
Claude Super - Claude Super

Aucun doute, l’heure est à la convergence des fonctionnalités liées au traitement et à la gestion de l’information structurée et non structurée.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Claude Super
    Claude Super     

    Bonjour Sam,
    Merci de ces précisions.
    Je suis d'accord sur l'implication des équipes en charge du SI dans l'orchestration du framework, mais il ne faut pas oublier les besoins des métiers et ne pas se laisser aller à la tentation du "tout technique" versus le "tout fonctionnel".
    L'équilibre entre les deux est condition du succès!
    Quant à savoir si les "majors" avancent dans le bon sens, je pense oui pour certains, mais ils avancent à partir de solutions existantes (veilles ?) et une partie de la réponse est dans leur capacité à se renouveler ou à adapter leur vision et leur techno à de nouveaux enjeux !
    Les initiatives open source sont un bon moyen de motiver les acteurs traditionnels à aller de l'avant !
    Bravo et merci de nous tenir informés !
    Claude

  • Sam Le Barbare
    Sam Le Barbare     

    Dans mon laboratoire de barbare, j'ai pour habitude de travailler sur les architectures et en effet la taille et la croissance de l'entreprise va influencer sur le choix de la solutions à mettre en place! Dans le cadre d'une PME orientée data, cette couche collaborative évoluée (RSE) doit être maîtrisée par la team qui s'occupe du SI et elle doit être capable de s'adapter très rapidement a l'entreprise. Ce qu'il faut c'est un framework, une fondation qui permet d'orchestrer le SI.
    La GED doit forcement converger dans une couche collaborative pour être efficace et sortir du mode siloté et jouer son rôle correctement. Dans mon laboratoire une fondation Open Source émerge gentiment, sur de bonne base... Les géants du marché sont ils sur la bonne voie? Proposeront-il de vraies solutions?

  • Précisions
    Précisions     

    Merci pour le partage du lien. Bien que partisan, l'avis mérite d'être lu.
    Ce côté "vu de l'intérieur" sur un blog d'éditeur à au moins un défaut, celui de ne pas apporter de contradiction. C'est précisément ce qui est reproché aujourd'hui aux experts, ne voir qu'une face de l'actualité. La réalité est bien plus nuancée, je pense aux contraintes budgétaires précisément. Un exemple précis : Une messagerie Google entreprise coûte 4?/mois/compte une structure de 500 comptes de messagerie revient alors à 24000/an
    N'importe quel DAF ou comptable vous dira d'investir dans quelque chose qui vous appartient plutôt que le louer.
    Je pense que ces solutions collaboratives (RSE) intégrant la GED ou non (puisque c'est une partie du sujet) sont intéressantes pour les petites structures ne disposant pas de RSI/DSI.
    Les coûts cachés sont à prendre en compte.

  • Claude Super
    Claude Super     

    Merci de vos précisions,
    Même si "l'exercice de style", - Avis d'expert, impose certaines contraintes, l'avantage du dialogue au moyen des commentaires est de permettre de préciser certains points.
    A l'occasion du dernier salon Documation, la question GED-RSE a été abordée et vous touverez sous ce lien un compte-rendu publié par un des participants à ce débat. (http://blog-jamespot.com/2012/03/27/le-rse-peut-il-manger-la-ged/)
    Même si le futur est presque là, il faut également regarder d'où on vient : plate forme collaborative (workflow) et groupware, gestion électronique de document, archivage et records management, sont toutes des solutions ou des applications qui ont vu le jour à partir des années 2000.
    Aujourd'hui, certains éditeurs tentent une convergence fonctionnelle ert architecturale, mais je partage votre point de vue quant à la nécessité d'une réalité de SERVICES tant au niveau des réseaux que des accès.
    Un des écueils de cette convergence pourrait être la (les) difficulté(s) à la mise en production de ces solutions du fait d'une architecture compliquée et d'un besoin en infrastructure virtualisée ou réelle trop important et "ingérable"

  • 92rfm
    92rfm     

    Merci d'apporter votre réponse.

    Ma réflexion (personnelle et professionnelle) est que les outils en devenir sont prometteurs mais cruellement chronophages dans leur mise en oeuvre. Qui plus est le bénéfice reste encore à définir.
    Je reprends le terme employé de workflow car ayant déjà expérimenté le passage au "cloud computing" de manière partielle, je me suis rendu compte que les temps de saisie sont multipliés que sont apparus des doubles ou triples saisies.
    Exemple : Outil CRM sur tablettes, messagerie hébergée sur cloud, et saisie des commandes clients sur appli métier. Cas précis d'exigence de direction (où le DSI ne décide de rien) nuisant à la convergence. Bonjour la multiplicité des sources de données et il faut faire circuler l'information de manière fluide !

    Au risque de me répéter, votre intervention est pertinente mais elle pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponse. Or le futur, c'est maintenant.

    A votre disposition pour approfondir.

    Salutations.

  • Claude Super
    Claude Super     

    Bonjour 92rfm,
    Je n'a bien compris qu'elle est l' expérience que vous souhaitez partager avec nous : outil, hébergement (cloud, plusiuers serveurs), workflow = "casse-tête", .., dommage !
    Quand je parle de convergence, voire d'interopérabilité des solutions, je tente de dessiner le futur des solutions que nous pourrions utiliser dans un avenir plus ou moins proche.
    L'essentiel est aujourd'hui dans la facilité d'utilisation, l'ergonomie et la valeur ajoutée des fonctions proposées et l'architecture et le design des solutions sont clefs.
    Quant aux solutions "en devenir", je vous suggère de consacrer un peu de temps à la lecture des blogs publiés par les éditeurs afin de mieux comprendre ce qu'ils nous préparent.
    Merci à Sam Le Barbare de partager avec nous "ses innovations" quand il le souhaite.
    Cordialement

  • Sam Le Barbare
    Sam Le Barbare     

    C'est normal il n'y a pas encore de solution globale, les outils en cloud sont des briques de gestions mais ne représente pas des solutions complètes qui répondent au besoins des entreprises. C'est en effet très complexe de construire un SI avec des briques de gestions dissimulées chez tous les fournisseurs actuels. Une solution globale est en incubation en ce moment même dans mon laboratoire ;)

  • 92rfm
    92rfm     

    Beaucoup de théorie et peu d'exemple concret.
    L'éparpillement de l'hébergement des outils (là dans un cloud, là dans un autre, là sur "mon serveur") nuit considérablement à la productivité et les fameux "workflows" sont un vrai casse tête à mettre en place.
    J'attends avec impatience un vrai article qui donne des solutions adaptée, pour le moment c'est beaucoup de bla-bla...

Votre réponse
Postez un commentaire