En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rupture conventionnelle, la nouvelle arme des SSII pour dégraisser

Rupture conventionnelle, la nouvelle arme des SSII pour dégraisser
 

Connaissant un succès croissant, cette forme de « séparation par consentement mutuel » serait source de dérives, selon les syndicats. Elle permettrait de contourner les PSE en ciblant surtout les seniors et les intercontrats.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Communicant01
    Communicant01     

    Les donneurs d'ordres (privés et publics) se gargarisent de RSE et d'achats durables.
    Pointons du doigt les dérives de leurs prestataires préférés et peut-être feront-ils plus de diversité Fournisseurs ...
    Communiquons sur ces dérives !!!

  • tdelthy
    tdelthy     

    J'ai été licencié dans ce cadre par une structure publique appartenant au circuit des régimes particuliers de sécurité sociale.
    On a tout fait pour me pousser dans mes derniers retranchements, exemple : une embauche d'un nouveau chef de service et le Directeur lui dit : Je ne vous donne pas six mois avant de vous fâcher avec le responsable SI et on le questionne à ce sujet ensuite deux fois par semaine, puis on demande un audit informatique réalisé par un des amis du Directeur etc etc.. Au final, à bout ayant perdu 12 Kilos, j'accepte une transaction rupture conventionnelle (j'ai été remercié en 30 minutes après 30 années de bons et loyaux services).
    La colère, voilà ce que je ressens devant cette injustice !! J'aimerai retrouver une structure dans laquelle je pourrai à nouveau investir mon énergie et ma passion mais à 51 ans ce n'est pas gagné !
    http://cv.tdelaire.fr

  • Pascal0001
    Pascal0001     

    Bonjours,

    Je travaille pour une SSII dont l'activité principale est la mise à disposition d'ingénieur dans le cadre de contrat en régie chez de grands comptes. Avec cette facilité, il sera maintenant possible de se débarrasser des ingénieurs qu'on a laissé pendant plusieurs années chez un client et qui de fait se trouvent un peu en retard sur les technologies "en vogue". Etant plus difficile à replacer, chére à former on pourra maintenant lui proposer la porte sans scrupule, et sans crainte ...
    Bravo !!!
    (Il va falloir que je change de boulot d'urgence.)

  • ExCollab
    ExCollab     

    Moi j'ai fini par craquer nerveusement, et j'ai jeté l'éponge au bout de 6 ans. Quand on me demande mon avis, je dis la vérité, tout simplement; tout sauf la SSII, ou te fais pas d'illusions ... De toutes façons, quand ce n'est pas fait en off-shore, on fait venir les indiens et les chinois ici, ça reste "compétitif". Et les commerciaux continuent de boire du petit lait, pendant que les collab's poussent les wagonnets au fond de la mine ...

  • CharlesThib
    CharlesThib     

    D'autant plus étrange que la position de la CGT est hostile à la rupture conventionnelle. Cela part du principe que l'employeur n'a pas besoin de se fouler beaucoup car il est couvert alors qu'il lui faut faire plus d'efforts pour espérer ne pas être attaqué en cas de licenciement.

  • phoenixls
    phoenixls     

    je viens de signer, j'ai encore quelque jours pour me retracté.
    chez nous, ils ont fait fort. ce cher manager a fait la tournée des interco dans l'apres midi et proposé la rupture a 10 d'entre nous. avec 4 mois a la clé. se moque pas de nous les gars ^^
    au final, comme j'ai trouver ailleurs, j'ai accepter, surtout histoire de me séparer au plus vite de ce marchand de viande.
    les 9 autres sont toujours encore en poste, on les a mis sur des projets qui ne correspondent en rien a leur qualification -> je trouve ca a la limite du harcelement moral vu comme c'est fait.
    je pense que quelques uns vont craquer bientot.
    bonne chance a tous ceux qui vont y etre confronté, j'espere que vous aurez de chance que moi de trouver autres chose et d'utilisé ce systeme a votre benefice, parce que dans l'ensemble, en tant que salarié c'est nous que c'etait sensé aider.

  • lschoule
    lschoule     

    Dommage que les représentants de la CGT n'ont pas votés CONTRE une rupture conventionnelle d'une élue lors du dernier CE de Capgemini Sud pour être en accord avec le représentant syndical....
    Vote secret mais pas de bulletin NON.....
    Bizzarre vous avez dit bizzarre

  • Seb802009
    Seb802009     

    C'est tout bénef ce système de rupture conventionnelle. Je l'ai utilisé en Septembre 2008 pour me séparer à l'amiable de mon employeur avec lequel j'avais passé 8 ans et de qui je n'avais plus rien à attendre. De son côté cela lui a permis de scinder mon poste en 2 et de faire rentrer un copain sur une des deux activités. Et forcément sans craindre une procédure aux prud'hommes envisageable si une autre solution était employée. J'ai négocié et obtenu un an de salaire d'indemnité de départ et ai eu droit aux assedic le temps de retrouver un emploi. Attention toutefois à anticiper le délai de carence des assedics qui est au maximum quand on touche autant, soit 2 mois et demi!

  • Marc_75020
    Marc_75020     

    « Interrogé, Syntec Informatique n'a pu, faute de temps, nous répondre »
    Ben voyons.
    On sait bien de quel côté se trouve le Syntec !

Votre réponse
Postez un commentaire