En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

SNCF : une journée sans informaticien le 1er avril

SNCF : une journée sans informaticien le 1er avril
 

Non, ce n’est pas un poisson. Quatre syndicats appellent à la grève jeudi prochain. Un mouvement social inédit qui vise à faire barrage à la création de la co-entreprise entre la SNCF et IBM.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

35 opinions
  • Les étiquettes ne me collent pas
    Les étiquettes ne me collent pas     

    Je suis moi aussi prestataire informatique à la SNCF, mais je n'ai pas de vision aussi tranchée et manichéenne que celles que je lis ici. En fait, je suis à la fois d'accord et en désaccord avec tout le monde...

    Je suis d'accord sur le fait que les grèves sont récurrentes à la SNCF, comme dans d'autres entreprises de transport, alors que c'est souvent là que les statuts des salariés sont les plus avantageux.

    Je pense aussi que les dépenses ne sont pas gérées au mieux en matière d'informatique dans cette entreprise, que beaucoup d'infrastructures sont sur-dimensionnées, que l'organisation et les méthodes de travail sont parfois ubuesques (mais ça n'empêche pas d'obtenir des certifications ISO...), qu'il y a des tire-au-flanc (et pas seulement parmi les cheminots).

    Mais lisez-bien et oubliez un peu vos réflexes d'usager ou de spectateur du journal télévisé : ce 1er avril, les cheminots ne font pas grève que pour leur statut. Ils se privent d'une journée de salaire pour défendre l'emploi en France, en premier lieu celui des prestataires du _privé_, et pour que l'entreprise ne joue pas à contourner les règles des marchés publics. Ce qu'ils craignent concernant leur situation, c'est un changement dans le management, tout au plus une mutation vers un autre métier qu'ils n'auront pas choisi. Comment dans ce contexte, ne pas voir "la moindre solidarité" ? Là où je suis, il y a un respect mutuel entre cheminots et prestataires, aucune trace de corporatisme. Soit vous êtes tombé au mauvais endroit, soit vos a priori envers eux vous ont mis dans une situation délicate.

    Pour conclure sur ma position, certes pas évidente à tenir parce qu'elle m'interdit de choisir un camp, mais que je pense objective, je ne suis pas opposé à ce qu'IBM intervienne dans la gestion de l'informatique de la SNCF. L'argument selon lequel l'EPIC y perdrait la maîtrise de son SI ne tient pas : il est déjà maîtrisé à 80 % par des prestataires !

    Je ne serais pas non plus opposé à conditionner la sécurité de l'emploi à un minimum d'implication dans le travail, et plus généralement à uniformiser un tant soi peu les droits des travailleurs...à condition que cela ne serve pas par la suite à les restreindre pour tout le monde (donc il faudrait interdire les gouvernements de droite, ça va pas être facile :p) ! Mais, et c'est en celà que je soutiens ce mouvement, je suis consterné par le fait que cela puisse finir par des délocalisations qui seraient, en l'occurrence, du fait même de l'Etat, donc de nos élus, et payées par nos impôts !

    Cependant, il est délicat pour les prestataires de faire grève. D'abord, cela porterait préjudice à la SSII qui les emploie et qui n'y est pour rien dans ce choix. Ensuite, cela les rendrait acteurs dans une relation qui n'est pas une relation de travail entre employeur et employé, mais une relation commerciale entre client et fournisseur. Et les relations commerciales sont gérées par des commerciaux ou des décideurs, la grève n'a rien à faire là dedans.

  • delnay
    delnay     

    Il faut également voir plus loin. En première ligne ce ne sont pas les cheminots qui sont visés mais les SSII (donc privé !). En effet, le contrat est le rachat par IBM des prestations faites déjà par des sociétés privées (appelées centre de services, centre de compétences).
    quand on parle du fait que les fonctionnaires sont des fainéants, il faut savoir qu'à ce jour je ne connais pas une seule entreprise publique qui ne fasse pas appel à la sous-traitance privée : d'une part parce qu'on oblige à avoir les mêmes objectifs mais on ne recrute plus dans le public, d'autre part cela permet la flexibilité de l'emploi (on prend une pretation pour quelques mois, ou années et hop, à la fin du projet on met fin au contrat).
    Pour une fois les sociétés d services (entreprises françaises entre-autre) feront bloc avec la SNCF. Cela est du jamais vu.
    J'ai été des deux cpoités de la barrière et je conais bien ce milieu : il y a vraiment du soucis à se faire car cela dépasse le seul service public (MAIF, BNP etc..) ont déjà ce type de focntionnement avec beaucoup de regrets pour certains !

  • Vytor
    Vytor     

    Cette grève n'aura aucun impact ou presque sur les trains. Alors avant de montez sur vos grands chevaux, réfléchissez un peu!

    Voyez la situation : les cheminots informaticiens ne seront pas virés, ils seront reclassés. Les prestataires du privé dont le boulot sera envoyé en Inde seront virés.

    Alors, cette grève? Encore un truc égoïste au service des seuls cheminots? Non, ils feront grève pour préserver leur poste (et éviter le reclassement) et pour préserver l'emploi des prestataires du privé (qui eux, pour la plupart, ne seront pas en grève ceci dit).

  • Info Banque
    Info Banque     

    Détrompe toi, dans la banque, ils ne sont pas revenu en arrière.
    BN... a sa jointure avec le logo bleu cité dans l'article.

  • Vive l'emploi en... FRANCE!!!
    Vive l'emploi en... FRANCE!!!     

    Gedas, et bien ne fait pas grève et vas bosser en Inde après tout !!!!

  • cheminot mais humain avant tout
    cheminot mais humain avant tout     

    Et c'est honteux pour nous de défendre notre emploi?

    Et m.... pourquoi après tout je ne devrais pas lutter pour préserver mon job? Pour quelle raison sérieuse? Moi j'en ai une (de raison de me battre), je tiens à mon travail (BAC+7 en info, 35 ans) et je veux pouvoir "bouffer" demain !!!!!

  • chemchem
    chemchem     

    T'inquiète, bientôt ils ne galèreront plus, ils n'auront plus de boulot. Mort de rire!!!

  • FuturChomdu
    FuturChomdu     

    A ceux qui pensent que les cheminots sont des fainéants, à ceux qui pensent que le meilleur chemin à suivre pour un meilleur service est l'expatriation des métiers en Inde, etc... Je ne vais pas me battre à essayer de vous convaincre du contraire, tant de c...... il y a dans vos propos.
    1 - Je vous souhaite à tous que votre entreprise parte en Inde
    2 - Je vous souhaite à tous du courage pour vous plaindre aux indiens. (Moi j'irai à la pèche).
    3 - Je vais faire grève pour défendre MON EMPLOI! Légitime
    4 - Je vais faire grève pour "bouffer" demain! Légitime

    Pour finir, on comprend Total, on comprend Philips, on comprend Alcatel, la Maif, etc... mais nous? JAMAIS !!! Je sais... nous sommes tous des imbéciles, des c.... des fainéants. Mais vous avez raison, allez-y, tirez à boulets rouges, profitez-en car bientôt, il n'y aura plus aucun cheminot à la SNCF !!!

    Raz le bol de cette France divisée, raciste, pétainiste, et prête à en découdre avec ses concitoyens plutôt que de comprendre (tout au moins essayer) ce qui se passe.

    Bref, ciao la populasse!

    Signé : Un informaticien de la SNCF, donc un imbécile, fainéant, etc... Mais une fois à la pèche, on nous fera plus c.... avec vos haines anti-fonctionnaires. De la haine, je ne vois rien d'autre dans vos propos.

  • Train - Train
    Train - Train     

    Les gens qui, dés qu'ils entendent le mots gréve à la SNCF pensent gréve des trains m'énervent. Lisez le contenu de la gréve : Gréves des informaticiens de la SNCF pas des conducteurs ou des contrôleurs. Cependant étant moi même prestataire informatique à la SNCF, il se trouve que la grande dame à tjr un "train" de retard. Beaucoup d'entreprise sont revenues en arrière après avoir confié toutes leur informatiques à une société extérieure.
    Regardez les banques qui ont recupérer leur coeur de mêtier ou Renault qui à fait marche arriére sur ce type d'investissement.
    Informatiquement votre.

  • le che 75
    le che 75     

    Vous pleurez tous sur vos sorts mais vous crachez sur les gens qui veulent se battre !

    Reveillez vous ! Révolution !!

Lire la suite des opinions (35)

Votre réponse
Postez un commentaire