En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Steve Ballmer défend son bilan devant ses actionnaires

Steve Ballmer défend son bilan devant ses actionnaires
 
Steve Ballmer défend son bilan devant ses actionnaires - Steve Ballmer défend son bilan devant ses actionnaires

Avec une action qui ne semble pas vouloir décoller et une arrivée tardive sur le marché des tablettes, Microsoft est à la traîne. Steve Ballmer s'en est expliqué devant les actionnaires.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Hansi68
    Hansi68     

    Ce n'est un secret pour personne : M. Ballmer a clairement décidé d'assassiner le concept du PC. En imposant le secure boot au fabricants, M. Ballmer empêche clairement toute concurrence de fait. Si ce n'est pas un monopole, je ne sais pas comment il faut appeler ce mécanisme...

    Et pendant ce temps là, l'Europe ferme les yeux - et la vente liée continue de remplir les caisses de l'éditeur, en imposant de bien mauvais produits aux usagers. Il suffit de regarder la réactivité d'une configuration GNU/Linux face à un windows pour se rendre compte à quel point microsoft est complètement largué.

    Il y a 2 ans, quelques courageux analystes osaient déjà présenter le géant de redmont comme une valeur de replis. Deux ans plus tard, l'analyse se confirme : échec flagrant en téléphonie & échec en tablette (même si je suis convaincu que ce dernier marché est plus virtuel).

    L'innovation est la clé du futur, et microsoft n'est plus un acteur innovant depuis longtemps, mais un boulet qui nous a coûté 10 ans de retard aux niveau du navigateur internet, et qui va encore nous coûter 10 autres années au niveau de l'OS.

    Entre temps, le reste de la planète a bien évolué, certains plus que d'autres, et ces gros pays ne nous attendrons pas... Nous risquons fortement de perdre en compétitivité, à force de nous lier à une multinationale qui n'a clairement plus rien à offrir.

    Avec l'HTML5 qui a déjà commencé à libérer les applications métier, en les rendant indépendantes de tout éditeur, souhaitons bonne chance à M. Ballmer, il en aura bien besoin !

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    "Microsoft a analysé les raisons du succès d?Apple et est bien décidé à ne plus laisser filer son meilleur ennemi." Je peux juste poser une question à Microsoft ? Combien y a-t-il d'ordinateurs Apple par rapport aux PC sous Windows/Linux dans le monde ? C'est peut être que ceux qui n'ont pas acheté de Machines Apple ont préféré l'ouverture PC/Windows-Linux plutôt qu'un système beaucoup plus fermé d'Apple... Alors pourquoi Microsoft veut devenir Apple, veut faire comme Apple, personne n'a besoin d'une copie d'un système qui existe déjà, alors Messieurs de Microsoft arrêtez de faire croire que tous ceux qui ont acheté depuis des années des PC et DOS/Windows se sont trompés. Chercher à devenir Apple pour Microsoft sera sans doute la plus grosse erreur de la firme, verrouiller de plus en plus un système d'exploitation la seconde, alors pensez ouverture, compatibilité à 100% ascendante/descendante d'un point de vue logiciels et matériel. Mais bon je rêve, parce que l'analyse de Microsoft a sans doute montrée que de rendre captif ses clients permet de leur vendre cher n'importe quoi puisqu'ils n'auront pas vraiment le choix, soit Apple, ou Microsoft copie d'Apple, éventuellement Linux gratuit pour le moment...

Votre réponse
Postez un commentaire