En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sur Twitter, « pigeons » et anti-« pigeons » s’affrontent

Sur Twitter, « pigeons » et anti-« pigeons » s’affrontent
 

La fronde des entrepreneurs contre le projet de loi de finances prend de l’ampleur et commence à déstabiliser le gouvernement.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • coconuts23
    coconuts23     

    Apprends à écrire nike2times tu connais pas les retours
    à la ligne les points et virgules.

    Je te lis même pas.

  • nike2times
    nike2times     

    Désolé pour les textes qui se sont accolés!

  • nike2times
    nike2times     

    En tans que responsable d'une petite entreprise, je ne suis pas surpris et je partage la réaction des pigeons. On se sent haïs les entrepreneurs, les chefs d'entreprises, les créateurs de richesse en général ont toujours été catalogués en France par la famille de pensée actuelle au gouvernement et les syndicats, de tous les noms négatifs, de voyous, de salauds, d'exploiteurs de sales riches ! etc.. en amalgamant toutes les situations. Cela fait 30 ans que ça dur ! Ne nous étonnons pas de ce qui arrive, et ce n'est pas terminé. Espérons que le nouvelle générations montante d'entrepreneurs mette un coups de pied magistrale dans cette pétaudière politique en retard de trois guerres. Avant de partager une quelconque richesse il faut d'abord la créer, et ce ne sont pas nos hommes politiques qui les créeront, mais nous, vous la jeune génération qui avez envie d'aller de l'avant sans courir avec des boulets aux pieds et des quolibets haineux. Personnellement je suis triste de voir autour de moi des jeunes à bon potentiel qui s'expatrient en Asie ou aux US pour créer de la richesse. En tans que responsable d'une petite entreprise, je ne suis pas surpris et je partage la réaction des pigeons. On se sent (les entrepreneurs, les chefs d'entreprises, les créateurs de richesse en général) ont toujours été catalogués en France par la famille de pensée actuelle au gouvernement et les syndicats, de tous les noms négatifs, de voyous, de salauds, d'exploiteurs etc.. en amalgamant toutes les situations. Cela fait 30 ans que ça dur ! Ne nous étonnons pas de ce qui arrive, et ce n'est pas terminé. Espérons que la nouvelle générations montante d'entrepreneurs mette un coups de pied magistrale dans cette pétaudière politique. Avant de partager une quelconque richesse il faut d'abord la créer, et ce ne sont pas nos hommes politiques qui les créeront, mais nous, vous la jeune génération qui avez envie d'aller de l'avant sans courir avec des boulets aux pieds. Personnellement je suis triste de voir partir en Asie ou aux US des jeunes, éc?urés de la mentalité Française à l'égard des entrepreneurs.

  • savala
    savala     

    savala

  • rblade1000
    rblade1000     

    Vous devriez rencontrer un entrepreneur qui veut céder son entreprise en ce moment. Donner les 2/3 du résultat du travail de sa vie à un état communiste, c'est juste un crime.

  • jarod692001
    jarod692001     

    Ce mouvement n'a rien de spontané ! C'est une agence de communication qui en est à l'origine : l'Agence Yopps.
    "D?après Vision-CFA, derrière le site et les buzzes sur les réseaux sociaux des Pigeons, on trouve une agence de communication, Yopps. Imprudente, celle-ci aurait oublié d?effacer son nom de Whois.net
    Ce qu?elle a finalement fait il y a quelques heures, laissant tout de même des indices.
    Yopps a son siège au 147-149 rue Saint Honoré, mais lorsqu?on cherche sur Google, c?est le 149 qui apparaît immédiatement. Donc, pour brouiller les pistes, les Pigeons ont été « déménagés » et domiciliés au 147. Quant à Yaël Rozencwajg, elle est fondatrice et directrice de l?agence Yopps?

    Contrairement à ce qu?affirment tous les grands médias, le mouvement des Pigeons n?aurait donc rien de spontané. Ce qui ne retire rien à l?excellent travail que représentent la création d?un tel buzz et d?aussi importantes retombées médiatiques !"

Votre réponse
Postez un commentaire