En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Sylvain Breuzard (Norsys) : ' Le CV anonyme augmente la présence des minorités visibles '

Sylvain Breuzard (Norsys) : ' Le CV anonyme augmente la présence des minorités visibles '
 

Rares sont les sociétés françaises qui rendent les CV anonymes. Le patron de la SSII Norsys fait le point sur deux ans d'expérience.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • COLPIN Didier
    COLPIN Didier     

    Le projet du CV anonyme veut favoriser cette impartialité. De quoi s'agit-il ? N'y faire figurer ni photo, ni nom, ni sexe, ni âge, ni nationalité. A juste titre, il faut s'en réjouir ! Mais que dans l'esprit du texte, pas dans sa lettre (...)
    Car le bon sens doit garder sa place. Il y a des évidences à respecter qui, parce qu'évidentes, ne figurent pas noir sur blanc sur le profil du poste recherché. Imaginons le cas d'une jeune femme bardée de diplômes, mais recouverte, à la mode (?) Taliban, d'une Bourka (« tchador intégral ») : à part postuler pour tenir le même rôle que celui tenu dans les années 60 par Juliette Gréco dans le remake d'un film qui s'appellerait « Belphégor, le retour », que peut-elle faire ? Rien. Est-ce choquant ? De même, serait-il choquant qu'en voyant, un beau matin, arriver un « conseiller en placements » le visage couvert de piercings un directeur de banque demande à l'intéressé de prendre rapidement tourne visse et tenailles pour se démaquiller ? Non. Mais ce même choix de présentation peut se révéler tout à fait approprié pour travailler dans un club de nuit : Faire respecter des normes sociales, ce n'est pas imposer des discriminations ! Seuls les artistes sont au-dessus de ces normes. Pensons aux tenues de Salvador Dali ou de Brian Jones : Autant d'arcs-en-ciel dans la monotone grisaille vestimentaire ! Mais le salarié ne fait pas un show et une entreprise n'est pas une démocratie qui, elle, accepte particularités, singularités et individualités. Nombre de cadres portent un « costume/cravate » qui est effectivement un uniforme, le reflet d'une convenance. Les choses sont ainsi.
    --------------------------------------------------------------------------------




    Pensons à l' « affaire » récente de la filiale du groupe l'Oréal, traînée au tribunal pour avoir demandé des embauches d'animatrices « B.B.R. » c'est-à-dire « bleu blanc rouge » (comprenez françaises) : les laboratoires Garnier, filiale en question, viennent d'être relaxés. La justice s'est prononcée, ce que je me garderai bien de faire ne connaissant pas les méandres du dossier. Mais je ne suis pas choqué de voir dans une parfumerie plus de jeunes et belles femmes vendre des cosmétiques que d'hommes âgés, bedonnants, mal rasés, le col couvert de pellicules. Je ne suis pas non plus étonnés de voir davantage de « grands frères » blacks et costauds assurer la sécurité devant les caisses de supermarchés que de petites minettes de 40 kilos.
    Ne soyons pas pour autant psychorigides : Il y a, c'est une certitude, des zones frontières : je pense aux exigences (américaines) à l'embauche des parcs Disney, exigences refusées et condamnées par nos tribunaux et c'est tant mieux ! Pour s'en convaincre pensons que ces braves ricains interdisent l'importation de notre pourtant fameux calendos bien coulant? De plus, c'est incontestable, les normes sociales évoluent, et, j'en ai conscience, il faut se méfier des évidences?
    Bref, rien n'est simple?
    --------------------------------------------------------------------------------




    Ce qui précède n'est pas qu'anecdotique, que secondaire. Ce qu'est peut-être la demande de CV sans photo? Mais ce projet (qui reste un gadget sans décret d'application) a au moins l'avantage de sensibiliser l'opinion. Et il faut continuer lutter contre les véritables discriminations. Comme celle dont a été victime une femme de Loire-Atlantique, volontairement écartée par un employeur de Chateaubriant en raison de sa seule couleur de peau. Ce dernier, en date du 17 juillet 2006 a été fortement condamné par le tribunal correctionnel de Nantes.
    --------------------------------------------------------------------------------




    (1) A voir : le site de HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) http://www.halde.fr

    COLPIN Didier

  • CVpasanonyme
    CVpasanonyme     

    A mes regrets, le sujet du CV anonyme intéresse davantage les sociétés de part les occasions qu'il procure de faire parler de soi à bon compte. L'autre sujet à la mode est l'entreprise écologiquement responsable, créneau que Norsys cherche également à occuper.

    Mon avis est que Norsys en fait beaucoup sur le sujet du CV anonyme. On retrouve Sylvain Breuzard dans les émissions télévisées lors d'échéances politiques (Cf. YouTube), les caméras viennent souvent dans les locaux de Norsys, et, il y a régulièrement des articles comme celui-ci. Mais qu'en est-il réellement ? Un journaliste sérieux a-t-il réellement été consulté les employés de Norsys sur le sujet, de manière anonyme, cela va de soi, pour éviter toute forme de pression ?

    Un CV anonyme n'empêchera jamais le recruteur, lors de l'entretien de ne pas aller plus loin. Ce n'est que faire preuve de naïveté que de croire qu'une personne discriminée sur CV ne le sera pas lors de l'entretien : une RH pratiquant la discrimination le pratiquera aussi lors de l'entretien. Il suffit d'avoir quelques amis « blacks », « arabes » et de discuter de ce sujet avec eux pour savoir que la plupart du temps, les personnes qui les reçoivent ne prennent même pas de gants lors de l'entretien, toutes boîtes confondues.

    De plus, une personne discriminée, c'est une personne qui n'a pas vraiment le choix des conditions de son boulot et surtout du salaire qu'on lui propose. Embaucher l'une de ces personnes est quasi-toujours synonyme de salaire bien en dessous de celui du marché, de CDD à répétition, de poste de « petites mains », de travail de nuit. Croyez-moi, je ne l'ai que trop vu. Entre parenthèse, Norsys a une société au Maroc et n'hésite pas à faire venir l'un de ses lointains collaborateurs

    Aussi arrêtons cette hypocrisie du CV anonyme et cessons de donner une tribune à ceux qui la prêche. La seule et regrettable alternative valable à mon avis réside dans la reconnaissance large des tests comme ceux pratiqués par SOS Racisme. Le législateur a le devoir moral de légiférer sévèrement sur ce point et de faire en sorte que les dirigeants des sociétés coupables de discrimination soient non seulement condamnés financièrement à titre personnel mais aussi interdit d'exercer un rôle de dirigeant.

    Pour conclure et illustrer le caractère publicitaire de cet article, je tiens à préciser que lorsque Celine R., la DRH de Norsys m'a reçu en entretien, ou encore Fabrice D. le responsable de l'agence de Lille, mon CV n'avait rien d'anonyme. Et pour ceux qui penseraient que je ne suis qu'un râleur qui n'aurait pas été embauché par Norsys, sachez que vous vous trompez.

    Mes salutations Sylvain !

Votre réponse
Postez un commentaire