En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Symantec rachète l'australien PC Tools

Symantec rachète l'australien PC Tools
 

L'éditeur californien vient d'annoncer l'acquisition d'un de ses concurrents. Le spécialiste des logiciels de sécurité pour Windows sera intégré à la fin de l'année.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Jacqkjh jkygf
    Jacqkjh jkygf     

    ????!!!!
    Je croyais que Symantec avait déjà racheté PC Tools il y a une quinzaine d'années.
    L'excellente suite d'outils de PC Tools qui était concurrente de celle de Norton et qui était d'ailleurs meilleure avait alors complètement disparu.

  • bipdan
    bipdan     

    Mais les programmes, pas le personnel. J'étais fan de Norton a ses débuts, il y a bien longtemps. Mais je l'ai abandonné faute de performance, car d'abord la détection de virus est loin d'etre efficace a 100%, et les ressources demandées par les programmes résidents font plus ramer la machine que plusieurs virus. Je ne trouve pas tolérable qu'un anti-virus demande plus de la moitié des ressources d'une machine basique pour fonctionner.

    Bref avant de chercher a s'installer dans les pays dit émergents, symantec devrait peut-etre s'assurer qu'il ne va pas perdre la bataille en terrain conquis. Car ici c'est 80 poste sur lesquelles nous avons enlevé norton, et un ami dans un SSII ne le propose plus a cause de ce probleme de performance, et aussi a cause de leur politique commerciale qui met des batons dans les roues des petites SSII. Ce sont pourtant elles qui sont leur prescripteur et nettoie les machines verrolés

  • Moi Je
    Moi Je     

    "« Les employés de Symantec ... ne seront pas touchés"
    Qui peut croire à pareils propos en se souvenant des rachats fait par d'autres marques ?
    Combien d'employés sont en recherches d'emplois depuis ?!

Votre réponse
Postez un commentaire