En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Un supercalculateur IBM défie les candidats d'un jeu télévisé

Un supercalculateur IBM défie les candidats d'un jeu télévisé
 

IBM fera participer son superordinateur Blue Gene à Jeopardy! pour démontrer ses nouvelles capacités en intelligence artificielle.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • binarry01
    binarry01     

    il ne faut pas oublier de mettre une limite à l'utilisation de l'IA, car ça peut tourner à la catasrophe, comme le montre bien la saga TERMINATOR !!.
    ==> WATSON c le nouveau SKYNET ??

  • RickinMontreal
    RickinMontreal     

    Premièrement: Chapeau aux chercheurs! Ces premiers pas de Watson sont vraiment intéressants et prometteurs.

    À voir l'infrastructure technologique qui supporte Watson, cela ne nous fait pas davantage apprécier la formidable machine humaine?

  • ixos
    ixos     

    En l'honneur du fondateur . Choix peu avise , etant donne le personnage douteux et sans scrupule qu'il etait.

  • egreqgregerqghqerhyhjd848484re
    egreqgregerqghqerhyhjd848484re     

    Ca ne change rien pour nous. Mais pour les chercheurs, si énormément. Evidement les utilisateurs lambda n'en ont pas l'utilité.
    Et ce programme dont tu parles exécute bien ce qu'on lui demande sauf que sa mise au point a dû être hyper complexe. Car il faut qu'il analyse la question envoyée en texte puis qu'il recherche, recoupe, analyse, traite (enfin tout ce que tu veux) dans son immense base de donnée plus vite qu'il ne faut comme temps pour le dire et qu'enfin, il renvoie sa réponse via une voix synthétique.

  • créé_à_tort
    créé_à_tort     

    Créer n'est rien d'autre que découvrir ce qui est déjà là (la Nature). La volonté de certains de faire une seconde Nature (avec la convergence de toutes les technologies du très petit), artificielle donc, ne tient pas compte que la première Nature (celle que nous connaissons) peut réagir (ou au moins interagir ce qui n'est pas moins inquiétant). Bref, tant que c'est pour s'amuser (comme ici), tout va bien mais le jour où ça devient sérieux, il faut choisir son camp.

  • gaspounet
    gaspounet     

    S'il réussit, ça change quoi ? Rien.

    Car encore faut-il que l'IA puisse créer... Et ce n'est pas le cas. C'est un programme, certes complexe, qui ne fait qu'exécuter ce qu'on lui demande de faire. Voici la différence entre un humain et une machine : la possibilité de créer.

    Créer : c'est la prochaine étape des machines pour dépasser l'humain...

Votre réponse
Postez un commentaire