En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Vers des zones de haute sécurité sur le Web

Mis à jour le
Vers des zones de haute sécurité sur le Web
 

Les nouvelles extensions de noms de domaine prévus par l'Icann pourront obtenir un label garantissant leur degré de sécurité.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • corrector1
    corrector1     

    "Le Web va-t-il bientôt se partager en un « Web Far West » et « Web Bunker » ? On pourrait bien en arriver là..."

    On appelle ça "segmenter le marché".

    Ce n'est pas un moyen d'augmenter la sécurité, c'est un moyen de faire du fric.

  • corrector1
    corrector1     

    "Je vois pas ce qui empêche un pirate d'aller enregistrer une société à Pétaouchnok, de déposer un nom de domaine "sécurisé" grâce à cette entité légale reconnue par un Etat, et ensuite utiliser ce nom de domaine "sécurisé" pour faire du phishing,"

    Il ne pourra PAS déposer société-générale.france.

    Ce qui n'a pas d'importance tant que des zozos vont entrer leurs codes sur cracks.ru/fish/arnaque/socgen.html

  • corrector1
    corrector1     

    Un bilan?

    Qu'est-ce qu'un registrar va en faire? Vous pouvez expliquer?

    Enfin, la généralisation de DNSSEC est une évidence : ça doit faire 10 ans qu'on en parle (au bas mot), il serait temps de mettre ça en application PAS QUE POUR LES NOUVEAUX TLD.

    Bref, du n'importe quoi, comme souvent avec l'ICANN.

  • zdq
    zdq     

    j'ai pas très bien compris on peut m'expliqué ?svp

  • HIPe
    HIPe     

    Comment nous faire payer pour du vent? Puisque bon un nom de domaine ou un certificat SSL c'est du vent, le premier c'est une entrée dans une base de données, le second c'est un fichier généré automatiquement en 0.1 sec par un ordinateur.

    La réponse: la sécurité! On vérifie les données du propriétaire du nom de domaine pour soit disant assurer la sécurité... Je vois pas ce qui empêche un pirate d'aller enregistrer une société à Pétaouchnok, de déposer un nom de domaine "sécurisé" grâce à cette entité légale reconnue par un Etat, et ensuite utiliser ce nom de domaine "sécurisé" pour faire du phishing, puisque bon y a des Etats pour qui la lutte contre le piratage c'est pas vraiment une priorité (quand 1% de la population seulement à Internet forcément...).

Votre réponse
Postez un commentaire