En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

WebInterpret : ' Nous pouvons fournir un interprète sur Internet quasiment en live '

WebInterpret : ' Nous pouvons fournir un interprète sur Internet quasiment en live '
 

Le service Web de cette start-up permet aux entreprises de trouver rapidement un interprète pour assister leurs conférences par VoIP.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Patricksma
    Patricksma     

    La qualité du service rendu est en effet un enjeu majeur. Permettez-moi d'apporter ici quelques précisions. Tout d'abord, chaque interprète mis en relation est préalablement qualifié. En comptant un grand nombre d'interprètes pouvant accéder à distance aux réunions, la probabilité de trouver un interprète adéquat est maximisée. D'autre part, pour préparer au mieux des réunions techniques, des documents peuvent être fournis au préalable. Ce service a été développé dès la base avec et pour des interprètes, qui certes dans ces réunions à distance peuvent perdre en temps de préparation, mais gagnent en qualité de vie en évitant de se déplacer incessamment.
    (Disclaimer, je travaille pour la société WebInterpret)

  • clucs
    clucs     

    L'idée de base me paraît fort intéressante. Les entreprises trouvent ici un outil pour l'organisation de réunions leur permettant une logistique réduite et une improvisation supérieure. Cependant, je ne peux que me poser la question de la qualité. La marché des interprètes est fort variable, notamment en fonction des périodes de l'année. Comment faire en sorte de trouver le bon interprète pour les sujets évoqués dans des délais raccourcis. Comment garantir la qualité quand la préparation documentaire de l'interprète est escamotée. Je m'imagine déjà les malentendus en réunion d'autant plus probables qu'à la distance physique de la vidéo se surajoute la distance culturelle et linguistique plus difficilement surmontable si l'interprète ne peut se préparer au mieux.
    Décidément, par ce système l'on considère l'interprètation comme un exercice mécanique. Le métier d'interprète, tel une machine ou un logiciel,est ici réduit à pure technicité de "transcription".
    Pourtant, outre la technicité d'un texte, les langues sont avant des faits sociaux, culturels et historiques pour lesquels un interprète mérite bien un temps de préparation suffisant pour éviter au maximum les pièges et ainsi livrer un service réellement de qualité.

Votre réponse
Postez un commentaire