En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Wipro se retire de Sophia Antipolis

Mis à jour le
Wipro se retire de Sophia Antipolis
 

La SSII indienne ferme son centre de R&D en France. 61 emplois sont menacés. Une annonce révélatrice de la crise qui sévit actuellement sur la technopole.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • clairee06
    clairee06     

    Poster vos offres d'emploi gratuitement sur sophia-job.fr

  • On / Off
    On / Off     

    Vous parlez de délocalisation, de gouvernement, de...
    Mais ce ne sont là que des pions/cartes du jeu de la concurrence libre et non faussée (TCE européen mais aussi tous les accords via OMC) qui nous est imposé.

    Et comme plus personne n'est plus responsable de rien...

    On ne peut se retourner contre quiconque, seulement subir en s'égosillant inutilement !

  • Ex de Wipro
    Ex de Wipro     

    Wipro, SSII indienne avec un bénéfice de plus de 670Million$ par an en constante augmentation ne souffre pas de la crise et vient malgré tout de décider la fermeture de son site de Sophia Antipolis (NewLogic SARL, acheté fin 2005) officiellement pour raison "économique", mais dans les faits pour raison stratégique. Wipro ayant annoncé sa volonté de croitre en France, on est en droit de s'interroger. Plus d'info sur http://www.eetimes.eu/semi/219501336?pgno=1 et sur le site des employés licenciés et bien mal considérés dans ce plan de licenciement à l'indienne: http://wireless.leader.free.fr .
    Wipro "investi" fortement en France mais ne crée pas d'emploi, au contraire. Wipro achète des entreprises (ex: NewLogic) ou prend en charge des services complets de grands groupes (ex: Alcatel Lucent) pour ensuite transférer le savoir faire vers l'Inde avant de licencier tout le monde, sans oublier au passage de bénéficier des substantiels Crédits d'Impôt Recherche (plus de 7MEuro ces 3 dernières années pour NewLogic). Tel un cheval de Troie, Wipro s'implante en France pour opérer une délocalisation subtile et sournoise vers l'Inde
    Il y a eu récemment l'affaire Arcelor-Mittal. Aujourd'hui, NewLogic, première victime visible de la stratégie de Wipro en France, n'est que la partie émergée de l'iceberg. Demain ce sera le tour des anciens d'Alcatel-Lucent externalisés chez Wipro. Qui seront les prochaines victimes ?
    Que fait le gouvernement pour enrayer la fuite des emplois vers l'Inde ? Monsieur le Président, que penseriez-vous d'un gouvernement français composé d'un Président (français) siégeant à l'Elysée (jusque là, rien d'anormal), avec un premier ministre indien siégeant à Matignon (tient, bizarre), supporté par une armée de ministres et secrétaires d'Etat basés à Bangalore (Oulala !). Etrange scénario ? Et bien c'est exactement ce qui est en train de se passer aujourd'hui dans beaucoup d'entreprises en France.

Votre réponse
Postez un commentaire