En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Xavier Niel vante la facilité de la création d'entreprise en France

Mis à jour le
François Hollande et Xavier Niel, côte à côte pour lancer la transformation de la halle Freyssinet en incubateur de start-up
 
François Hollande et Xavier Niel, côte à côte pour lancer la transformation de la halle Freyssinet en incubateur de start-up - François Hollande et Xavier Niel, côte à côte pour lancer la transformation de la halle Freyssinet en incubateur de start-up

Lors du lancement du projet d'incubateur géant à Paris, le fondateur de Free a réitéré son credo : la France reste un paradis pour les entrepreneurs, selon lui.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Frankoys
    Frankoys     

    je suis bien curieux de savoir qui met des pouces vers le bas alors que ce que je dis est la vérité, et je suis loin d'être un méchant homme.

  • Frankoys
    Frankoys     

    J'ai une certaine admiration pour Xavier Niel.
    Toutefois : j'ai créé par le passé une boite aux US, certes elle n'a pas fait grand chose mais ça a été formidablement simple. En comparaison, j'ai créé une SAS et une SARL en France, et bon sang qu'il y a eu des difficultés (et ça perdure à l'infini).
    Autre point : les ingénieurs français sont peut-être moins chers, mais moi je préférerais payer plus cher avec plus de flexibilité pour me séparer d'un collègue si je ne parviens plus à rentabiliser son salaire chargé. En France, passée la période d'essai (pendant laquelle le patron de PME est sous l'eau et ne peut pas juger en parfaite objectivité), le patron est coincé ! Impossible de se séparer du collaborateur s'il ne fait pas l'affaire mais ne fait pas de grosse faute. J'ai le problème ces jours-ci. Un collaborateur me fait perdre de l'argent, mais impossible de m'en séparer et il a bien compris qu'il était peinard. J'ai trop à perdre à risquer les Prudhommes. Ce système est absurde.
    Résultat, je prévoyais l'embauche de 2 personnes de qualité, parfaitement identifiées, qui aideraient l'entreprise à croître, je n'en prends pour l'instant qu'un et ralentis de fait ma croissance.
    La protection exagérée des salariés est la première cause de chômage en France.

Votre réponse
Postez un commentaire