En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La façade du Palais Brogniard, qui abrite la Bourse de Paris.
 

L'indice phare parisien a clôturé la journée de mercredi 5 juin en baisse de 1,87% à 3.852 points.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Walter Benjamin
    Walter Benjamin     

    Bon ,allez sur BFM ou sur youtube et écoutez Delamarche : lui il dit la vérité des chiffres: l'économie japonaise est à l'arrêt depuis 20 ans ,l'économie américaine est en chute libre, la Chine freine très fort, l'Inde ...recule . Pourquoi les bourses montent encore ? Parce que les néolibéraux au pouvoir injectent 4 milliards par jour en UE et aux USA, et ...8 milliards par jour au Japon. "Quantitative easing " ou "assouplissement monétaire" cela veut dire la planche à billets du désespoir .Le modèle néolibéral de dérégulation de la finance nous a amenés devant un gouffre et ils refusent de le voir . Mais ils ne vont pas imprimer des billets jusqu'au ciel ! cela finit toujours mal , très mal . L'erreur des néolibéraux a été de privatiser la création monétaire et le laisser aller de produits qui n'ont rien à voir avec l'économie réelle: les VAD, les CDS, les produits dérivés et surtout le high frequency trading n'ont rien à voir avec l'économie ,ce sont des combine pour "faire de l'argent " par la spéculation pure qui ne crée aucune valeur . Ajoutez à cela les 60 000 milliards d'argent fraudeurs dans les "paradis "(x 30 en 25 ans !) et vous avez la charge explosive qui va faire tout sauter .Ecoutez delamarche sur youtube ,la reprise américaine c'est du bidon,du bidon .....

Votre réponse
Postez un commentaire