En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Walter Benjamin
    Walter Benjamin     

    Nous avons un choix à faire : le défaut organisé sur les dettes des états ou le règlement par un Krach géant suivi d'un credit crunch ,bank run et tous les désordres sociaux que cela apporte . Le Japon a 250% de son Pib de dettes ,jamais il ne remboursera ,il n'a rien remboursé depuis ...20 ans . L'Allemagne a 2000 milliards de dettes et ne rembourse pas un cent depuis 10 ans ,même avec des salaires à 1 euro de l'heure...La sortie de la crise ne peut se faire que par un défaut organisé comme en Grèce et à Chypre . Il faut accepter le fait que l'utopie néolibérale ne fonctionne pas ,c'est tout ,privatiser la création monétaire était une utopie grave (Maurice allais dixit) . Il faut un retour à l'économie réelle ,sans spéculation et donc interdire : les CDS, les VAD, les produits dérivés, le high frequency trading (aberration absolue) et organiser les marchés avec de vrais acteurs (plus de cakes qui tradent avec un ordinateur et une imprimante sans activité réelle comme chez poweo etc ) de vrais entrepôts et un contrôle des marchés pour éviter les aberrations spéculatives de ces dernières années ( matières premières ,céréales etc ) et une taxe Tobin à 1% minimum. Ecoutez Delamarche ou Jorion sur youtube

Votre réponse
Postez un commentaire