En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Au palais Brognard, l'année 2012 n'aura pas été extraordinaire, et on envisage prudemment 2013.
 

La quasi-totalité des entreprises cotées à l’indice parisien a publié ses résultats pour 2012. Sur les 40 groupes concernés, 25 ont engagé ou annoncé des plans d'économie pour faire face à une conjoncture morose.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • eric44
    eric44     

    des dividendes comme s'il en pleuvait mais les entreprises n'ont pas le choix sinon elles se feraient dégrader illico-presto par les agences de notations américaines (solidarité avec les fond de pensions). C'est pour ça qu'elle préfère donner aux actionnaires plutôt qu'investir.

  • jeff1965
    jeff1965     

    et près de 40 milliards versés aux actionnaires malgré tout en abaissant les salaires de ce qui travaillent : solidarité patronale ...nourrir les capitaux fuyants au détriment des salariés ou de l'investissement et çà c'est une réalité de plus de 30 ans

Votre réponse
Postez un commentaire