En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le trading à haute fréquence représente jusqu'à 35% des transactions en Europe, selon l'AMF
 

L’Allemagne a adopté ce mercredi 26 septembre, un projet de loi pour encadrer cette pratique accusée de participer à l’emballement des marchés. La France a, de son côté, publié un décret qui taxe les annulations d’ordres passés via le trading à haute fréquence.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • patricia lohay
    patricia lohay     

    Il est plus que temps d'encadrer cette pratique qui devrait même, selon moi, être purement et simplement interdite.

Votre réponse
Postez un commentaire