En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

(CercleFinance.com) - Stiefel, une société du groupe GSK, a annoncé avoir reçu une recommandation positive de la MHRA (Agence britannique de régulation des médicaments et des traitements de santé) pour l'autorisation d'une nouvelle combinaison

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • bravoBFMTV
    bravoBFMTV     

    Il ne s'agit pas d'un nouveau médicament mais d'un nouveau dosage. Le titre de l'article parle de "nouveau" médicament mais le corps de l'article le contredit : il s'agit en fait d'un changement de dosage dans les ingrédients : 3% au lieu de 5% de peroxyde de dibenzoyle.

    Pourquoi cette diminution de peroxyde de dibenzoyle ? Le journaliste pourrait nous le dire. C'est là qu'il y a à informer.

    Selon la fiche toxicologique N°33 de l'INRS (1999) : "Des dermatoses allergiques ont été observées chez des personnes manipulant le peroxyde de dibenzoyle et chez des personnes traitées pour acné avec des crèmes ou lotions en contenant (chez 1 à 2,5 % de celles-ci). Des études sur volontaires ont confirmé que le contact cutané répété avec le peroxyde de dibenzoyle peut amener chez l'homme une sensibilisation..."

    L'article évoque un étude d'innocuité mais n'en dit pas les résultats.

    Ce nouveau dosage est-il un choix marketing ?

    On aimerait avoir un peu plus d'info et de rigueur dans le choix des titres. Sauf s'il s'agit de faire la promotion des produits de GSK.

Votre réponse
Postez un commentaire