En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pourquoi les géants du CAC 40 paient moins que les PME
 

Est-il normal que les PME acquittent un taux d'impôt sur les sociétés supérieur aux géants CAC 40 ? Certaines grandes entreprises paient trois fois moins d'impôts que les plus modestes. Pourquoi ? Explications.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

58 opinions
  • wizz kasss
    wizz kasss     

    Nos politiciens sont actionnaires de ces sociétés , vous les immaginés prendre des mesures pour se retirer du pognon de leurs poches?
    Avez vous déjà entendu mr Montebourg se plaindre de la suppression des guichetieres des autoroutes remplacées par des automates?
    Non , il est au conseil d'administration des autoroutes Paris Rhin Rhone

  • LBH
    LBH     

    C'est quoi la demonstration?Qu'avez vous voulu prouver?L'exemplarité d'un tel système?La soumission de tout un peuple?Le fait qu'en Allemagne il y a des tres pauvres et des tres riches comme en France?Mais c'est quoi la démo????

  • monigor
    monigor     

    Le plus marrant dans tout ça c'est ques les genns s'acharnent sur la tva à 5,5 dans la restauration alors que celle ci à évité ou tout du moins limité les fermetures de restaurants pendant la crise et que derriére l'état a augmenté les charges patronnales, sucré toutes les petites aides à l'emploi et les fournisseurs ont formidablement augmentés leurs tarifs. Donc la tva à 5,5 n'en finit pas d'occuper les petits esprits qui n'ont aucune idée de la difficulté de ce métier alors que d'autres du cac40 se la coule douce sur le dos du peuple. A des fois il faudrait faire preuce de discernement surtout quand j'entends un sondage qui dit que la priorité pour les français est de supprimer la tva à 5,5 au lieu de s'occuper des ces pourris du cac40 que le peuple ne fait qu'engraisser comme les grandes surfaces par exemple privilégiées au petit commerce. Enlevez la tva à 5,5 et aprés 2012 on aura l'occasion de parler des fermetures d'établissements (indépendants bien sur pas les chaines) et de la population supplémentaire au chomage. Le but n'est pas d'augmenter la tva mais de la réduire pour tous les petits commerces et l'augmenter pour les gros du cac40. A méditer.

  • juniluisjpp
    juniluisjpp     

    pour sarko le bateau de bolloré c etait plus gratuit que le 3 mats du socialiste tapie quand au fouquet s et alors tu veux qu ils allent chez mac do moi aussi j aime les grands restaus et j y vais des que je peux votre souhait c est de vivre comme des guenilles et bien pas tout le monde!

  • GALICE 888
    GALICE 888     

    La question ne se pose même pas. ça parait évident. ça s'appelle de l'exploitation, et du braquage en règle.Tout ce que savent faire les politiques du monde, c'est soit le communisme, soit le capitalisme à outrance,sans compter les états religieux Arabes,ou le peuple crève de faim ou presque. Un monde de manipulation par les puissants,ceux qui tirent les ficelles. La vie ce n'est vraiment pas ça, alors leur bourses pourries peuvent bien s'écrouler, et leur faux fric aussi... Tant que le jour se lève encore le matin,(pour combien de temps?) ce sont leurs centrales nucléaires qu'il faut craindre, le reste c'est du vent.La vie et rien d'autre.

  • ★ Izquierda ★
    ★ Izquierda ★     

    " Pourquoi les géants du CAC 40 paient moins que les PME " ..........Vous pensiez que c'était gratos le Fouquet's ,Les vacances sur le yatch de Bolloré..le financement de la campagne de 2007 ?

  • Pourquoiunpseudo
    Pourquoiunpseudo     

    ce qui est incroyable, c'est de voir des chefs d'entreprises qui sonnent le tocsin du chantage : on veut bien payer des impôts mais à condition dfe tailler dans les dépenses sociales et d'injecter de la concurrence dans l'hospitalier et l'éducatif. retour vers l'idéologie du 20ème et bonjour Zola! De plus, cette idée de la concurrence comme valeur absolue est bête : c'est un principe qui a ses limites et le 20ème siècle l'a démontré. De plus, ces dernières années, les secteurs clés ouverts à la concurrence n'a pas permis de faire baisser les prix (au contraire, parce qu'il faut bien créer une marge supplémentaire pour les actionnaires!, a mis à mal une certaine indépendance (EDF) et à obérer des rentrées d'argent frais (concession autoroutes) tout en diminuant les services et les emplois (EDFn concession autoroutes...) Ce qui est encore plus énervant c'est que les m^mes qui crient "encore plus de libéralisme" (à distinguer du capitalisme) alors que ce dernier va dans le mur, viennet pleurer auprès des gouvernements parce que "ouinnnn la crise nous coûte et on veut que l'état nous aide pour rassurer les marchés". Or si un secteur fait partie d'un marché libre (bourse par exemple) il n'a pas à être aidé. Or que font Sarko et Merkel : aide des banques, taille dans le social...ou comment nos politiques se font outrageusement et de façon stéréotypique le bras armé des grandes entreprises. Et en plus, on veut faire une europe qui devra être orienté que "libéralisme". Une idéologie d'état en somme comme le communisme à une époque. on sent bien que la ficelle est grosse et que "la crise de kla dette" (alors que la dette du privé et des particuliers est plus dangereuse, cf crise USA 2008)va avoir bon dos, et ce sur le dos des français. Et en plus in devrait fermer sa gueule. Alors de droite comme de gauche, ne nous laissons pas abuser : laissons sarko, borllo, aubry et hollande avec leur joujoux des marchés et de la bourse et de l'union eu et réapproprions nous notre démocratie et nos voix pour décider de destins différents, de modèles différents et d'une autre forme d'europe, moins marquée par les idéologie. Et enfin, arrêtons de vouloir faire plaisir au chinois et faisons plutôt comme eux : "tu veux vendre chez moi? et bien tu fabriques chez moi." et arrêtons avec ces règles de libre échange débile où la valeur d'ajustement est le social, le salaire et l'environnement. Ce n'est pas le salarié français qui est trop cher, c'est le chinois qui ne l'est pas assez. enfin, désolé pour ce catalogue à la prévert, que les médias arrêtent de ne pas être critiques sur le couple franco-allemand : l'erreur de la france est de vouloir se calquer sur l'allemagne. Or ce fameux couple n'existe que côté français! l'allemagne n'est pas du tout tournée vers le france mais tournée elle aussi vers l'Est

  • Nemo me impune lacessit
    Nemo me impune lacessit     

    La marge brute d'autofinancement qui exonère les entreprises qui réinvestissement dans l'amélioration de l'outil de production.

  • hyperbrain
    hyperbrain     

    Est-on en train d'assister après l' effondrement du communisme,a la désintégration du capitalisme atteint en son coeur : le système financier et victime de forces destructrices (politique Obama, surpopulation dans les PMA , dettes souveraines et déficits structurels dans les pays avances, récession )(

  • Père siffleur
    Père siffleur     

    eh ben il fallait attendre quelques crisounettes artificieuses pour que ce sujet, pour une fois on ne peut plus important, soit enfin mis sur la table : la condition des planqués des grandes boites... ou on brasse l'argent des petits sans honte. Tous ces obséquieux tout aussi bien, voire mieux, voire bien mieux, lotis que les fonctionnaires qu'ils dénoncent à longueur de journée en arpentant le couloir du CE ou au cours de Reuteuteux indubitablement méritées, qui se gavent d'efforts de leus sous-traitants (-traités)... et (re-)facturent aux consommateurs avec des marges à faire palir la populaire grande distribution... et je parle évidemment de l'ensemble de la pyramide de ce joli monde bien huilé et pas seulement des actionnaires qui, eux, ont seulement le défaut de jouer au jeu ouvertement. Je parle donc aussi de ces bèleux sortis des grandes écoles directement reliées aux circuits de la caste des DRHs incompétents, ces 'travailleurs' de grosses boites qui sont embauchés dans les vapeurs de la performance outrancière et mensongère et de l'échelle des salaires indécentes. Eux et la génération des 68ards, je ne vous dis pas merci!

Lire la suite des opinions (58)

Votre réponse
Postez un commentaire