En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La sncm sommée par l'ue de rendre 200 millions d'euros d'aides publiques
 

La Commission européenne a demandé ce jeudi à la compagnie maritime SNCM de rembourser, d'ici la fin août, 220 millions d'euros d'aides publiques. Des aides versées pour augmenter la desserte de la Corse pendant les périodes touristiques. Un coup qui pourrait être fatal pour la compagnie.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

42 opinions
  • Rollon14
    Rollon14     

    220 millions d'aides publiques pour une entreprise de 1400 salariés, ça fait 15700 euros par salarié. Soit 1300 euros par mois. C'est tout de même un coup de pouce plutôt substantiel !

  • antibrunet
    antibrunet     

    en rendant les 220 millions d' euros, on fourgue le bébé à la commission européenne,
    ils vont créer de suite, une marine "E-U" dont l'amirauté se trouvera au Q.G. des forces navales et commerciales luxembourgeoises et tout sera parfait dans le meilleurs des mondes!

  • Tempêtedébordée
    Tempêtedébordée     

    Ne pas oublier de voir tout cela avec le monopole cégétiste.

  • dupont13
    dupont13     

    Même si effectivement cette entreprise n'est pas un exemple de gestion, ça n'empêche pas qu'ils embauchent 1400 personnes ce qui représente autant de TVA, taxes, impôts et emplois indirects. Ils auraient peut être dû arrêter l'activité, mais ce n'est pas à l'Europe d'en décider, c'est à l'état d'aider en prenant des parts et de liquider le tout si aucun redressement n'est fait.

  • ZEF-029
    ZEF-029     

    Vous vous trompez de cible cher monsieur!
    Je vois que vous n'aimez ni les syndicats, ni la CGT, mais vous ne connaissez pas la SNCM.
    Le syndicat majoritaire n'est pas la CGT, mais le STC (syndicat des travailleurs Corses).
    Ce syndicat permet de recruter en majorité des corses de pères en fils dans cette compagnie maritime, et c'est lui qui dirige cette compagnie depuis des années avec les dérives que l'on connait.
    Désolé, mais vous vous trompez de cible dans ce cas précis!

  • ZEF-029
    ZEF-029     

    La commission Européenne vient de dénoncer les aides abusives données à la SNCM, au nom du service public de continuation territoriale.
    Mais elle va peut-être bientôt se pencher sur la cousine aérienne la CCM (compagnie aérienne Corse Méditerranée)qui bénéficie des mêmes subventions abusives, et qui exerce un réel monopole sur la déserte de la Corse.
    De plus, le PDG de la SNCM n'est autres que Marc Dufour, ex président de la compagnie aérienne "Air Littoral" basée à Monpellier. Cette compagnie opérait la ligne de Figari et de Calvi, avant d'être conduite à la faillite par Marc Dufour en 2003.
    IL est évident que Mr Dufour avait des relations privilégiées avec les politiques Corses pour avoir pu s'installer sur l'ile.
    Comment cet homme qui a envoyé à l' ANPE plus de 1000 personnes, avec des pertes financières énormes peut-il se retrouver à la tête de la SNCM, une entreprise de transport passagers en grosses difficultés financières ?
    C'est un scandale d'avoir nommé cet homme à la tête de la SNCM,sinon dans le seul but de faire survivre une entreprise non rentable comme "Air Littoral" à l'époque, et qui devrait connaître le même sort.
    Ce dossier est une bombe à retardement qui va éclabousser beaucoup de politiques !

  • smartiz
    smartiz     

    LA SNCM!LA SNCF! LA CGT! les fossoyeurs de la république française! ils sont tellement "bons" que personne dans le monde dit: surtout pas eux!

  • l'européen
    l'européen     

    Contribuables associés a enquêté sur la Confédération générale du travail, syndicat primaire préférant l’affrontement au dialogue, le sabordage au compromis. Pour Coluche :
    « La CGT, c'est le Cancer Général du Travail ; encore que Krasucki dit que c'est faux, parce que le cancer évolue, et pas la CGT !".

    Le syndicat dispose d’une réserve financière de 82 millions d'euros dont 41 M€ en placements (la CGT est un syndicat capitaliste). SNCF, RATP, EDF-GDF, Air France : ces places fortes de la CGT que sont les comités d’entreprise de la sphère publique lui ont permis de toucher le gros lot.

    Ces CE aux effectifs pléthoriques sont financés sur le dos de l’usager et du contribuable. 1 % de votre facture de gaz et d’électricité va dans les poches du comité d’entreprise EDF-GDF géré par la CGT. Lequel CE n’a pas les braies très propres : un procès va bientôt s’ouvrir.

    Au CE de la RATP, nos syndicalistes jouent à grands frais les duchesses dans leur château du XVIIe siècle, en Vallée de Chevreuse : un parc magnifique de 74 hectares, trois courts de tennis, un mini-golf, un étang à truites... Un château que Cécile Duflot ne pense pas réquisitionner pour loger les nécessiteux.

    Non seulement la CGT a de l'argent, issu d'un peu partout (à une époque de l'URSS et du PCF, aujourd'hui des subventions publiques, des cotisations patronales, bref, de vous et moi) sauf de ses cotisants, mais en plus elle ruine les sociétés françaises.

    Le chimiste Arkema a renoncé à investir 70M€ dans son usine de Pierre-Bénite dans le Rhône. Une minorité de salariés menés par la CGT ne voulait pas du projet. Arkema va investir cette somme sur des sites de production en Chine ou aux Etats-Unis.

    A terme, l’usine, qui perd de l’argent, est menacée. Et quand le syndicat ne bloque pas les usines, ou le port de Marseille (passé du 1 au 11e rang en Méditerranée), c’est par des manifestations de rue que les cégétistes paralysent le pays. De même la crise de la presse française a pour cause majeure le monopole du syndicat du Livre, qui récupère un maximum d'argent sur l'impression et les ventes des quotidiens.

    En novembre 2011, le gouvernement a enterré le rapport Perruchot sur les syndicats, après des mois de travail et d'auditions. Ce dossier permet de faire la lumière sur les méthodes et les finances du syndicat marxiste.

  • garynou
    garynou     

    r PoubelleLaLife!!! - le 03/05 à 10:05..... il a fait quoi Sarko il est impliquer dans plusieurs affaires comme par enchantement ?et guéant c est quoi cet argent qui recevez sous le manteau ? TU CROIS PAS QUE C EST TOI LA PUCELLE EFFAROUCHE QUI VEUX NOUS FAIRE CROIRE QUE LA DROITE DISAIT TOUT AUX FRANÇAIS APPELLE MOI CON

  • SMAGGHE
    SMAGGHE     

    il faudrait vérifier les comptes

    il ne doit pas y avoir que guéant


    la France est un souk ,un vrais souk

    et les politiques ils sont quoi dans tout ça ,il sont les fossoyeurs

    bientôt vous allez voir

Lire la suite des opinions (42)

Votre réponse
Postez un commentaire